Après les hommages, retour à l'enquête — Attaques de l'Aude

28 Mars, 2018, 01:43 | Auteur: Lynn Cook
  • VIDEO- Attaques terroristes dans l'Aude: qui était Radouane Lakdim l'assaillant se revendiquant de Daesh

Il attend quelques minutes d'éventuelles sorties de militaires, avant de se raviser. "Il se rendait dans ce magasin deux fois par semaine", raconte son demi-frère William Durand.

" Bon vivant", marié et père d'une fille de 19 ans, selon le Parisien, il aurait dû se rendre à Toulouse pour une excursion avec sa famille et des amis du village de Villedubert, samedi matin".

L'évêque de Carcassonne et Narbonne préside cette célébration qui a débuté à 10h30 à l'église Saint-Etienne de Trèbes.

Trois victimes du terroriste ont été tuées à l'intérieur du Super U de Trèbes, où Redouane Lakdim a fait irruption en fin de matinée. En y entrant, il crie "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand, ndlr) et revendique être un "soldat" de l'EI, selon le procureur. Vers 14H30, le suspect était toujours retranché dans le supermarché avec un gendarme pour unique otage, ont ajouté ces sources.

Le lieutenant-colonel Arnaud Beltrame s'était substitué à une otage dans le supermarché, laissant son téléphone ouvert pour aider les forces de l'ordre. Le conducteur a été grièvement blessé. L'assaut du GIGN est donné et l'homme est neutralisé à 14H20. L'auteur des faits est abattu mais deux gendarmes sont blessés pendant l'intervention. Le Lieutenant-Colonel Arnaud Beltrame est mort en héros.

Radouane Lakdim " est passé à l'acte brusquement " vendredi, a précisé M. Collomb.

L'officier de gendarmerie, qui aurait eu 45 ans en avril, a succombé samedi à ses blessures.

Emmanuel Macron lui a rendu hommage, déclarant que l'officier était "tombé en héros" et méritait "respect et admiration de la nation tout entière".

Selon une source proche du dossier, il ne s'est jamais rendu en Syrie mais une velléité de départ avait été détectée en 2014.

Aucun "signe précurseur pouvant laisser présager un passage à l'acte terroriste" n'avait été décelé chez ce petit délinquant radicalisé, selon le procureur de Paris François Molins. Il avait aussi fait de la prison après des condamnations pour "port d'arme prohibé", "usage de stupéfiants" et "refus d'obtempérer". Les investigations se poursuivent pour déterminer s'il a pu bénéficier de complicités.

Placée en garde à vue après les attaques perpétrées vendredi, cette jeune femme de 18 ans était suivie par les services de renseignement, ont par ailleurs indiqué à l'AFP une source proche de l'enquête et une source judiciaire. Franceinfo rapporte que le terroriste, Radouane Lakdim, était en possession d'une arme de poing de calibre 7.65 et d'un couteau de chasse.

Dernier élément: ce testament en forme d'allégeance à Daesh retrouvé à son domicile.

Recommande: