Suspension provisoire du second tour de l'élection présidentielle — Sierra Leone

27 Mars, 2018, 06:27 | Auteur: Lynn Cook
  • SUSPENSION DU PROCESSUS ELECTORAL AU PAYS DE BAI KOROMA: La Sierra Leone ne doit pas décevoir

Après la décision de la Haute Cour Search Haute Cour de ne pas suspendre le second tour de la présidentielle, il revient à la Commission Electorale Search Commission Electorale de décider si elle en mesure d'organiser le vote ce mardi.

Casse-tête en Sierra-Leone autour de la tenue du second tour de la présidentielle.

Le juriste, membre du parti au pouvoir, Congrès de tout le peuple (APC), Ibrahim Sorie Koroma, a estimé que dans sa requête que des accusations de fraudes électorales doivent faire l'objet d'une enquête avant la poursuite du processus électorale. Dans ses discussions avec la justice, la NEC a proposé un report au 31 mars, selon des documents consultés par l'AFP.

Le candidat du principal parti d'opposition, le SLPP, avait accusé dimanche le président Koroma, qui ne pouvait plus se représenter après deux mandats, de "pousser la Sierra Leone au bord du chaos" par des manoeuvres dilatoires. Encore faut-il qu'il prenne sa revanche sur le poulain du président sortant.

Cette suspension provisoire, prononcée tôt samedi par la Haute Cour de Freetown, ordonne à la Commission électorale nationale (NEC) d'arrêter tout préparatif pour les élections, en attendant une décision finale attendue le lundi 26 mars, veille du second tour.

En l'absence de sondages crédibles, tout pronostic sur le vainqueur s'annonce hasardeux.

Recommande: