L'Europe pourrait éviter les taxes sur l'acier et l'aluminium — Protectionnisme américain

26 Mars, 2018, 00:58 | Auteur: Lynn Cook
  • Juncker et Tusk: l’unité européenne a pay

Conjoncture La bonne nouvelle est que les Etats-Unis ont décidé d'exempter les importations européennes d'acier et d'aluminium de taxes de respectivement 25 et 10%. Une exemption qui pourrait être temporaire La commissaire européenne au commerce est allée cette semaine à Washington (États-Unis) pour négocier et convaincre les Américains que cette guerre ne ferait que des perdants. Cecilia Malmström avait notamment déclaré devant le Parlement européen, et avant l'intervention de Robert Lighthizer, que l'UE s'attendait à être exemptée mais qu'elle ne pouvait encore en être assurée.

Réunis en sommet à Bruxelles, les dirigeants européens se sont montrés prudents vis-à-vis des déclarations américaines, et attendent une confirmation officielle. " Nous devons maintenant attendre quelles sont les décisions définitives de l'administration américaine ", s'est ainsi méfiée Angela Merkel, tôt ce vendredi.

Les États-Unis sont en discussion avec ces pays "sur des moyens alternatifs satisfaisants de traiter la menace d'affaiblissement de la sécurité nationale (américaine, ndlr) constituée par l'importation d'acier", et les partenaires commerciaux de Washington seront pour le moment exemptés de taxes sur leurs importations d'acier, indique la déclaration de M. Trump. En cas de " taxes douanières contre l'UE, nous allons réagir par des contre-mesures", a-t-elle promis.

Les États-Unis ne vont finalement pas taxer les importations de métal et d'aluminium provenant de l'Union européenne.

Les droits de douane sur l'acier et l'aluminium instaurés par l'administration Trump sont effectifs à partir de ce vendredi 23 mars. Si les attentes européennes se confirment, y compris après le 1er mai, le risque d'un conflit commercial se déplacerait encore un peu plus vers la Chine, contre qui Donald Trump a lancé jeudi une offensive commerciale.

Recommande: