Le Conseil de sécurité appelle à relancer les négociations — Sahara

26 Mars, 2018, 04:25 | Auteur: Lynn Cook
  • Le discours royal du 6 novembre 2017 avait clairement fixé les principes et les fondamentaux de la position marocaine

La déclaration de la présidence du Conseil de sécurité, rendu publique à l'issue de ce briefing, a réaffirmé la position de l'ONU au sujet de la situation à Guergarat et la nécessité du maintien du statut quo, a précisé El Khalfi lors d'un point de presse à l'issue du Conseil de gouvernement, tenu jeudi sous la présidence du Chef du gouvernement, Saad Eddine El Othmani.

Dans cette résolution votée en avril dernier, il était fait mention du retrait complet et immédiat de la zone tampon de Guerguerat. Guterres avait reconnu, à ce propos, que cette situation risque d'"entraîner l'effondrement du cessez-le-feu" et d'engendrer un "impact dangereux" sur la sécurité et la stabilité de l'ensemble de la région.

Horst Köhler a été entendu à huis clos par le Conseil de sécurité pour rendre compte de ses rencontres avec des représentants du Maroc, de l'Algérie, de la Mauritanie et du Front Polisario, mais aussi avec de nombreuses autres parties intéressées.

Et le diplomate néerlandais de conclure que les membres du Conseil de sécurité "ont souligné l'importance de maintenir un engagement constructif afin de faire avancer le processus politique". L'envoyé personnel d'Antonio Guterres a fait part également de sa volonté de poursuivre ses consultations élargies et envisage à cet effet de rencontrer les membres du Conseil de sécurité, selon les premiers éléments qui ont filtré de son premier briefing devant cet organe onusien.

Recommande: