Sida, un jeune sur cinq pense qu'il se transmet par la transpiration

22 Mars, 2018, 02:22 | Auteur: Jonathan Ford
  • Le Sidaction commence vendredi

L'organisation a révélé le 21 mars les résultats d'un sondage réalisé par Ifop-Bilendi auprès des jeunes de 15 à 24 ans.

D'après un sondage publié par Sidaction ce mercredi 21 mars, mené sur un panel de 1002 personnes représentatif de la population âgée de 15 à 24 ans, 21% des jeunes pensent que le VIH peut être transmis en embrassant une personne séropositive. Et ce sont les jeunes eux-mêmes qui le reconnaissent: 20 % des jeunes s'estiment mal informés en 2018, soit une augmentation de neuf points par rapport à il y a dix ans. Ils font globalement assez peu confiance aux réseaux sociaux (22 %), mais à peine 54 % font confiance aux sites internet spécialisés. "D'après elle, l'origine de ces fausses idées proviendrait du " manque d'information " et le fait " qu'on parle moins du virus VIH " fait " remonter de vieilles peurs ". Face à cela, ces jeunes estiment que les pouvoir publics doivent prendre part à des messages officiels sur le sujet: "Près de sept jeunes interrogés sur dix estiment que les élus locaux (75 %), le pouvoir public (72 %) ou le ministère de l'Education nationale (67 %) n'en font pas suffisamment en matière d'information sur le VIH/sida".

► Pour chacune des affirmations suivantes, diriez-vous que vous êtes tout à fait d'accord, plutôt d'accord, plutôt pas d'accord ou pas du tout d'accord? Pourtant 14% de jeunes " admettent avoir été exposés au moins une fois au risque d'être contaminé. 16 % des sondés pensent que le virus peut se transmettre au contact de la transpiration d'une personne séropositive (soit une augmentation de 8 points depuis 2015) et 17 % en buvant dans le même verre (soit une augmentation de 5 points depuis 2015).

Seuls 91 % des jeunes interrogés pensent que le préservatif est efficace pour empêcher la transmission du VIH/sida, soit une perte de 7 points depuis 2015. Ce sondage est publié deux jours avant le week-end du Sidaction qui aura lieu du 23 au 25 mars. 19% d'entre eux croient à tort que la pilule du lendemain peut " empêcher la transmission " du VIH, confondant ainsi contraception et protection lors d'un rapport sexuel, tandis que 26% pensent qu'il existe un traitement médicamenteux pouvant guérir du sida. Elle a été nommée en novembre pour succéder à l'homme d'affaires et mécène Pierre Bergé, décédé le 8 septembre. Chaque année en France, environ 6000 personnes découvrent leur séropositivité au virus.

Recommande: