Moteur dans les vélos : des mesures pour contrer le dopage mécanique

22 Mars, 2018, 01:05 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Moteur dans les vélos : des mesures pour contrer le dopage mécanique

C'est l'heure pour David Lappartient, nouveau président de l'UCI, de s'attaquer au problème du dopage technologique.

Elu en septembre dernier à la tête du cyclisme mondial pour succéder à l'Anglais Brian Cookson, le Breton David Lappartient espérait présenter son plan d'action "en janvier, juste avant le début de saison". Et c'est "effectivement depuis son arrivée que l'intitulé de la commission s'est élargi pour devenir " Commission matériel et lutte contre la fraude technologique ", afin de matérialiser le fait que la problématique est hautement importante pour la présidence actuelle", explique-t-on à l'UCI.

Alors que deux cas ont été détectés et que les suspicions se multiplient, Lappartient a annoncé que des caméras à rayons X seront utilisés dans les Grands Tours pour repérés d'éventuels moteurs cachés dans les vélos.

Ainsi l'UCI s'est, elle, rapprochée du Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), dont le directeur général adjoint Gabriele Fioni sera présent mercredi lors de la conférence de presse de l'UCI.

"Nous conservons aussi la possibilité d'utiliser les caméras thermiques et on n'exclut pas non plus de faire des démontages physiques des vélos comme on l'a fait aux Mondiaux de cyclo-cross", a-t-il ajouté.

Recommande: