CBS dévoile la date de l'entrevue avec Stormy Daniels — Minutes

18 Mars, 2018, 01:35 | Auteur: Aubrey Nash
  • Pour raconter sa liaison avec Trump l'ex-actrice porno est prête à rendre 130.000 dollars

Il a toutefois refusé d'élaborer sur la question. Elle a également été physiquement menacée. Il indique que l'actrice en dira plus lors de son passage dans l'émission 60 Minutes de CBS, programmé le 25 mars prochain. À l'époque, le Président était déjà marié et son fils n'avait que trois mois, relate le journal InTouch Weekly.

"Je pense qu'il est temps qu'elle raconte son histoire et que le public puisse décider qui dit la vérité", a déclaré M. Avenatti la semaine dernière.

Un tribunal doit examiner la demande le 12 juillet à Los Angeles.

Vols privés, rénovations onéreuses: le grand train de vie des ministres de TrumpL'exemplarité promise par Donald Trump peine à se concrétiser.

Stormy Daniels, de son vrai nom Stephanie Clifford, souhaite faire invalider cet accord de confidentialité signé quelques jours avant l'élection de novembre 2016 pour qu'elle garde le silence sur cette prétendue relation extraconjugale.

En parallèle, les avocats du conseil de Donald Trump, Me Michael Cohen, affirment pour leur part dans des documents juridiques que Stephanie Clifford a enfreint plus de 20 fois un accord de confidentialité signé avec lui, et qu'ils sont en droit de lui réclamer 20 millions de dollars de dommages et intérêts. Michael Cohen veut aussi que la star du porno arrête de faire de la publicité à l'affaire, rapporte Voa Afrique. Cette offre de remboursement a pris la forme d'une lettre rédigée par l'avocat de l'actrice, Michael Avenatti, adressée à l'avocat personnel du président américain, Michael Cohen.

Sobrement, la Maison Blanche "condamne quiconque menace un individu, mais je ne suis pas au courant " des allégations sur d'éventuelles menaces physiques, a commenté la porte-parole du président, Sarah Sanders.

Vendredi, le camp de Michael Cohen a parallèlement demandé à ce que la plainte de Mme Daniels soit jugée dans un tribunal fédéral et non californien. Plus tôt, on a appris que Stephanie Clifford a envisagé de rendre à Donald Trump les 130.000 dollars qu'elle aurait reçus en échange de son silence sur ses relations sexuelles présumées avec lui.

Recommande: