De l'ADN sur le canapé de Nordahl — Affaire Maëlys

17 Mars, 2018, 01:27 | Auteur: Lynn Cook
  • Domessin

Elle parle principalement de son vécu et de la manière dont a famille de Nordahl Lelandais à vécu toute cette histoire. "Impossible pour le moment de déterminer s'il s'agit d'une trace déposée directement par Maëlys, ou qui aurait été apportée là par un tiers, peut-être Nordahl Lelandais", tempère néanmoins le journal francilien. "Involontairement ", a-t-il dit aux magistrats.

Alexandra, la sœur de Nordahl, a reçu la nouvelle comme un choc.

"Une information à laquelle a réagi la mère de Nordahl Lelandais, sur RTL, jugeant qu'il était " i mpossible " que la fillette soit entrée dans la maison, et qu'elle ne pouvait " pas imaginer qu'on ait trouvé une trace ADN de Maëlys à (son) domicile ".

Nordahl Lelandais sera entendu lundi par les juges d'instruction chargés de l'enquête sur la mort de Maëlys. Elle y vivait avec son fils Nordahl, 35 ans, qui a avoué avoir tué Maëlys "par accident".

Cet élément serait en possession des enquêteurs depuis longtemps.

Lelandais a également reconnu qu'il "s'était débarrassé du corps", mais a refusé de s'exprimer sur les circonstances de la mort de l'enfant. Les examens sont toujours en cours. ". Ces informations relatives à la découverte d'ADN au domicile familial a donné lieu à plusieurs hypothèses". Le suspect a assuré l'avoir jeté dans une poubelle à proximité de son domicile, disant s'être tâché de vin et de vomi. Les proches commencent à parler de l'affaire et sa mère lui révèle que les policiers ont de nouveau cherché son frère. Quand les enquêteurs avaient fouillé la benne quelques jours plus tard, elle avait déjà été vidée.

Recommande: