Macron boycotte le pavillon officiel russe au Salon du livre — Affaire Skripal

16 Mars, 2018, 13:22 | Auteur: Lynn Cook
  • Ils ne sont que 35 % des auteurs français à vivre de leur plume

Emmanuel Macron a boycotté jeudi 15 mars le pavillon officiel de la Russie, invitée d'honneur du Salon du livre, lors de sa visite au parc des expositions de la Porte de Versailles à Paris. Il invoque un acte de "solidarité" avec son allié britannique après la tentative d'assassinat de l'ancien agent double russe Sergueï Skripal attribuée à Moscou. Le président français doit en effet se rendre en Russie du 24 au 26 mai.

Les milieux hostiles à une coopération avec la Russie, influents à Paris et chez nos alliés, ne vont pas manquer d'utiliser l'affaire britannique pour tenter de saborder cette visite. Le Salon du livre met à l'honneur cette année le renouveau des lettres russes. "J'ai néanmoins décidé de ne pas me rendre sur le salon de la Russie, a-t-il ajouté, évoquant un geste de "solidarité "avec la Grande-Bretagne".

Emmanuel Macron a jugé dans le même temps important "de poursuivre le dialogue avec les intellectuels, avec les auteurs russes, avec la société civile (.) qui d'ailleurs parfois s'opposent avec beaucoup de courage contre tous les excès du régime en place et donc eux il faut les défendre, les honorer et nos peuples doivent continuer d'avoir ces liens forts".

"Toutefois, " le président rencontrera des écrivains russes " au cours de la visite du Salon, a précisé la présidence". Emmanuel Macron a ainsi indiqué qu'il parlerait dans les prochains jours avec son homologue russe, Vladimir Poutine.

"Je parle à tout le monde "Il n'était donc pas envisageable d'être ce soir sur le stand officiel de la Russie. Et je serai très clair", a-t-il déclaré". Trente-huit auteurs russes y ont été invités dont le controversé Zakhar Prilepine, 42 ans, proche du chef du Parti national-bolchevique Édouard Limonov mais aussi écrivain parmi les plus doués de sa génération.