Bertrand Cantat. Le juge qui l'a libéré dénonce une "dictature de l'émotion"

16 Mars, 2018, 14:33 | Auteur: Sue Barrett
  • Bertrand Cantat a annulé sa participation aux festivals d’ét

Lundi, il a renoncé aux festivals de cet été face à la pression de collectifs féministes et aux annulations de certains de ses concerts. "Bertrand Cantat a le droit de mener sa vie" Mais les choses ont dérapé lorsque, en marge d'un concert à Grenoble, des manifestants ont pris à partie Bertrand Cantat.

La ministre de la Culture, Françoise Nyssen, en visite à Tours, a défendu l'artiste Bertrand Cantat.

Bertrand Cantat "a le droit de vivre sa vie (.) il a payé", a déclaré la ministre, tout en tenant "à rappeler le nom de Marie Trintignant", ajoutant que son ministère "n'a pas à intervenir sur les programmations, c'est la liberté de programmation".

Bertrand Cantat a annulé sa participation aux festivals d’ét
Bertrand Cantat a annulé sa participation aux festivals d’ét

Alors que la polémique fait rage autour de l'ex-leader de Noir Désir sur chaque date de sa tournée, le juge d'application des peines Philippe Laflaquière déplore que l'avis "tout puissant" de l'opinion publique ne fasse passer l'institution judiciaire au second plan. Le juge d'application des peines, qui a décidé de lui accorder sa libération conditionnelle en 2007, a par exemple écrit une tribune, publiée sur le site de France info, dans laquelle il a dénoncé "la dictature de l'émotion". Pourtant son rôle reste encore de "tenter de réparer les maux les plus cruels de notre société" a-t-il rappelé. Après des années d'expériences auprès de condamnés à de longues et très longues peines, le juge a mis en place "la règle des 3 D: décence, discrétion et droit à l'ubli".

Philippe Laflaquière a expliqué qu'il regrettait qu'aujourd'hui, "une simple plainte équivaut à un début de condamnation" et que "le témoignage anonyme devient un élément de preuve à charge". Reprenant l'exemple de Bertrand Cantat, le magistrat rappelle ainsi que le parquet de Bordeaux a classé sans suite l'enquête sur les accusations de violences de la part du chanteur à l'égard de son épouse, Krisztina Rady, morte en 2010.

Recommande: