Un chien meurt dans le compartiment à bagages d'un avion United Airlines

15 Mars, 2018, 02:11 | Auteur: Lynn Cook
  • Un chien meurt dans le compartiment à bagages d'un avion United Airlines

La compagnie aérienne United Airlines fait de nouveau parler d'elle. Un chiot a trouvé la mort sur un vol de la compagnie américaine entre Houston et New-York, lundi 12 mars, après avoir été placé de force dans un compartiment à bagages à la demande du personnel. Sa propriétaire avait payé 125 dollars (101 euros) pour pouvoir l'emmener à bord de l'avion de la compagnie United Airlines. On se souvient d'ailleurs encore de l'histoire de Simon, ce lapin géant décédé en avril dernier dans la soute à bagages sur un vol qui reliait Londres à Chicago.

Selon plusieurs témoignages, la propriétaire de l'animal est entrée dans l'avion avec deux enfants et le chiot, placé dans un sac de transport.

"Nous avons hâte de travailler avec l'ensemble du secteur pour faire en sorte que ce genre de choses n'arrive plus jamais", a réagi auprès de l'AFP le syndicat américain des hôtesses et stewards AFA-CWA, à propos de la mort du bouledogue français.

De son côté, United Airlines assume l'entière responsabilité et s'est excusée un peu plus tard en qualifiant l'incident de "tragique".

Seulement voilà: lorsque l'avion a atterri, au bout de trois heures et demie de vol, elle s'est rendu compte que son chien était mort. Visiblement, d'après les premières informations rapportées, un membre de l'équipage a obligé la propriétaire de l'animal à le placer dans le compartiment à bagages. "C'est un tragique accident qui n'aurait jamais dû arriver", a-t-elle affirmé dans un communiqué exprimant ses "profondes condoléances à la famille". Il est donc recommandé d'être extrêmement vigilant lors du transport de ces animaux, sur les conditions de voyage: l'idéal est de le garder sous surveillance, en bagage à main. Elle disait "Mon chien est dedans, non, c'est mon chien".

La compagnie américaine a reconnu sa responsabilité dans cet accident qui a eu lieu lundi, affirmant que le bulldog français n'aurait jamais dû se trouver là.

"Une erreur est survenue durant le transfert à Denver et deux animaux de compagnie ont été envoyés dans la mauvaise direction".

Recommande: