Suspens autour de la démission d'Ameenah Gurib-Fakim, présidente de l'île Maurice

15 Mars, 2018, 02:14 | Auteur: Lynn Cook
  • Suspens autour de la démission d'Ameenah Gurib-Fakim, présidente de l'île Maurice

C'est en substances l'essentiel du message qu'a voulu transmettre la présidente mauricienne dans une lettre adressée par son cabinet ce mardi 14 mars. Le Premier ministre avait annoncé que sa démission interviendrait "peu après les célébrations du 12 mars, mais définitivement avant la rentrée parlementaire". Nous sommes tombés d'accord sur la date de son départ, mais nous ne pouvons pas l'annoncer. Son implication dans un scandale financier secoue le pays en ce 12 mars, jour où l'on célèbre le 50e anniversaire de son indépendance en 1968. Cinq décennies qui ont permis à cette petite île de "se hisser parmi les économies les plus dynamiques de la zone Afrique-océan Indien et (de) s'imposer comme un modèle d'Etat de droit, de démocratie et de cohabitation multiethnique, même si parfois des scandales et des violences viennent rappeler les imperfections de ce modèle", rappelle RFI.

Déterminée à garder son pouvoir, Ameenah Gurib-Fakim risque à présent une procédure de destitution qu'a déjà menacé de déposer son gouvernement devant le Parlement.

Accusée d'avoir dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, Ameenah Gurib-Fakim a été appelée à démissionner. Tout est parti de la publication d'un journal local, L'express, qui dans sa parution du 27 février dernier avait accusé cette scientifique et biologiste de renommée internationale, d'avoir utilisé une carte bancaire fournie par une ONG pour effectuer des achats personnels.

Mme Gurib-Fakim avait reçu la carte du Planet Earth Institute où elle travaillait en tant que directrice non rémunérée.

Parallèlement à cette sortie de la présidente mauricienne, l'ONG PEI a également publié un communiqué dans lequel elle confirme avoir accepté la démission d'Ameenah Gurib-Fakim le 20 mars 2017 et qu'elle avait "remboursé l'argent utilisé à travers la carte de crédit qui avait été mise à sa disposition".

Recommande: