Le titre chute après la perquisition de trois casinos — Groupe partouche

13 Mars, 2018, 05:29 | Auteur: Lynn Cook
  • Soupçons de blanchiment dans des casinos 7 personnes en garde à vue dont 3 directeurs du groupe Partouche

D'après une source proche du dossier, sept personnes ont été ciblées dans le cadre de cette enquête. Des sommes d'argent, issues de fraudes, étaient ainsi réinjectées dans le circuit légal. Les montants joués lors de plusieurs parties de pokers seraient jusqu'à 20 fois plus important que ceux déclarés au fisc.

Les suspects auraient touchés des commissions pour ces "services rendus" aux joueurs. Trois autres individus interpellés pourraient avoir occupé les rôles d'intermédiaires. Le casino de Cannes, autrefois baptisé le Palm Beach, est devenu le 3-14 récemment.

D'après M6, les policiers du Service central des courses et jeux (SCCJ), qui dépendent de la Direction Centrale de la Police Judiciaire, ont mené des perquisitions dans trois établissements, notamment celui de Cannes (Alpes-Maritimes). L'établissement est également soupçonné d'avoir profité des parties de poker illégales pour alléger ses recettes fiscales. La fermeture administrative des trois casinos soupçonnés a été demandée.

Introduit en bourse en 1995, Groupe Partouche est coté sur Euronext Paris, compartiment B. L'action était en recul de 15,15 %, à 28 euros.

Leur garde à vue se prolonge avant d'éventuelles mises en examen. Six personnes à avoir été interpellées ce week-end, dans la nuit du samedi 10 au dimanche 11 mars.

L'instruction, menée par la juridiction inter-régionale spécialisée "porte principalement sur des abus de biens sociaux, et des complicités de recel d'abus de biens sociaux", a précisé le procureur de la République de Marseille, Xavier Tarabeux.

Dans un communiqué, le groupe Partouche indique qu'il va "se constituer partie civile pour préserver ses droits, sachant qu'il n'a aucune connaissance à l'heure actuelle des faits allégués".

Recommande: