Des poulets brûlés vifs pour une exposition indignent des défenseurs d'animaux — Lyon

13 Mars, 2018, 05:25 | Auteur: Sue Barrett
  • Capture d'écran Twitter- @laetaell                       Au MAC de Lyon cette vidéo montrant des poulets en train de brûler vif fait polémique

"Merci de RT pour que les associations contre la maltraitance animale soient informées". Depuis le jeudi 8 mars, l'établissement diffuse en effet une vidéo peu banale: une vingtaine de poulets, pendus par les pattes, sont brûlés vifs.

"Ceci n'est pas de l'art, c'est de la cruauté envers les animaux". Elle avait été partagée plus de 15 000 fois notamment par la Fondation Brigitte Bardot qui demandait des explications au MAC Lyon. "Que l'artiste ait utilisé un trucage ou non, les poulets exploités dans la "performance" d'Adel Abdessemed ont été suspendus à l'envers par des crochets, exhibés à des spectateurs et confrontés à la présence de flammes sur leur corps - une expérience terrifiante et traumatisante pour ces êtres sensibles et intelligents", a déclaré la Peta, consternée.

La vidéo du tweet du jeune internaute a été vue plus de 346.000 fois en l'espace de quelques jours.

Face à la polémique naissante, le MAC a publié lundi 12 mars un communiqué dans lequel il explique que l'œuvre vidéo intitulée Printemps, a été réalisée "avec une équipe de techniciens créateurs d'effets spéciaux pour le cinéma, qui utilisent couramment ce produit pour créer des effet de flammes et d'incendie qui sont sans danger". Bon nombre de twittos continuent à s'insurger contre l'œuvre qui reste "violente" pour beaucoup même si elle est truquée.

Le MAC assure par ailleurs que la démarche d'Adel Abdessemed, connu pour être celui qui a réalisé la statut de Zidane donnant un coup de tête à Materazzi, comme le rappelle Le Parisien, est bien de "dénoncer la violence et la souffrance". Il s'était donc "fait brûler" pour Je suis innoncent.

Recommande: