Des colis piégés font deux morts — Soupçons d'attaques racistes

13 Mars, 2018, 04:38 | Auteur: Jonathan Ford
  • Des colis piégés font deux morts — Soupçons d'attaques racistes

Après l'explosion de trois colis piégés qui ont fait deux morts et plusieurs blessés en dix jours à Austin (Texas), la police a affirmé, lundi 12 mars, qu'elle étudiait la piste de crimes racistes.

Trois explosions en dix jours ont causé la mort de deux personnes à Austin.

Un précédent colis piégé, laissé le 2 mars à l'entrée d'une autre maison d'Austin, a tué un homme noir de 39 ans, toujours selon la police.

Deux explosions ont retenti ce lundi dans la capitale du Texas. Son état est critique, mais stable, a ajouté lundi soir Brian Manley.

Si la police texane n'a pas immédiatement fait le lien entre la troisième et dernière explosion et les deux précédentes, elle avait indiqué dans un premier temps aux habitants de ne pas ouvrir les paquets déposés devant leur porte.

L'hypothèse d'attentats racistes "Nous percevons effectivement des ressemblances et estimons actuellement que ces dossiers sont liés. Nous ignorons toutefois quel peut être le mobile derrière ces dossiers", a expliqué le chef de la police d'Austin, Brian Manley, en conférence de presse concernant les deux premiers cas. "On ne privilégie aucune piste", a-t-il répondu lorsque les journalistes l'interrogeaient sur cette piste de crimes racistes après la troisième explosion. Les enquêteurs n'ont trouvé "aucune indication pour le moment " pointant vers un acte de terrorisme, avait précisé Brian Manley.

La police inspectait lundi des maisons d'Austin à la recherche de caméras de surveillance, les enquêteurs estimant que les paquets, qui ne présentent pas de signe particulier, ont été laissés en personne dans la nuit et non pas livrés par la poste ou des services de livraison. "Je demande au public de faire attention et d'être prudent", a encore déclaré Brian Manley.

Recommande: