"Aucune alliance possible" avec le FN, martèle LR

13 Mars, 2018, 04:45 | Auteur: Sue Barrett
  • L'ex-ministre LR Thierry Mariani plaide pour

Le recadrage est sans ambiguïté. Alors que l'ancien ministre de Nicolas Sarkozy, Thierry Mariani, a appelé son parti à un rapprochement avec le Front national, plusieurs membres LR ont clairement opposé une fin de non-recevoir.

Ce franchissement du Rubicon le jour où le Front national tient son songrès ne doit rien au hasard.

"Affirmant que Les Républicains " n'ont plus d'alliés " après le rapprochement des centristes avec Macron, " à quelques exceptions près ", l'ex-député des Français de l'étranger, battu aux dernières législatives, interroge: " Peut-on arriver au pouvoir tout seul? Selon lui, c'est le moment de renverser la table, car le FN a évolué. "Sans alliés, nous allons rester dans l'opposition pour longtemps, (...) parce que si on veut des alliés, ils seront forcément de ce côté-là si on veut appliquer un programme de droite", a-t-il indiqué dans une interview au Journal du Dimanche et citée dans les colonnes du Figaro. "La réponse est non". En fait, pas du tout: "Thierry Mariani a le droit d'avoir un point de vue mais sa position est isolée, il ne peut pas parler au nom des Républicains", a-t-on pu lire sur le sms du plus proche conseiller de Laurent Wauquiez. "Qu'il nourrisse les contacts s'il l'entend, il n'y a pas de contact, il n'y aura pas de contact entre Les Républicains et le Front national", a dit celui qui est par ailleurs maire de Chalon-sur-Saône.

Mais pour Thierry Mariani, une alliance stratégique avec le FN, qui doit se rebaptiser prochainement "Rassemblement national", serait inéluctable.

"C'est une prise de position individuelle, c'est sa parole", insiste la porte-parole des Républicains sur la matinale de Public Sénat ce lundi.

Pourquoi ne pourrait-on pas avoir au moins des discussions?

"Je ne connais aucun Républicains qui soit dans ces discussions", balaie Laurence Saillier avant de moquer les propos de Nicolas Bay: "J'espère que vous ne croyez pas à tous ces grands bluffs".

Recommande: