Elle meurt d'une otite malgré deux visites aux urgences — Lyon

12 Mars, 2018, 08:21 | Auteur: Jonathan Ford
  • Transporté à l'hôpital par les pompiers Leana Bonilla Cruz est morte après deux jours de coma

Une complication d'otite peut conduire à la mort.

Carolina Cruz est en mission.

Carolina, sa mère, dénonce "une erreur médicale" et porte plainte contre l'hôpital Édouard-Herriot pour "homicide involontaire".

Leana Bonilla Cruz, originaire du Nicaragua, était partie en France pour étudier la littérature. Celui-ci n'a pas été diagnostiqué et sa maman veut des sanctions. Elles sont en grève depuis une semaine mais le personnel est présent car assigné.

L'hôpital, de son côté, estime qu'il n'y a pas eu d'anomalie dans la prise en charge de la patiente. On lui prescrit donc des antalgiques et des antibiotiques. Le 11, une amie demande à un médecin s'il est toujours normal que Leana souffre autant.

Les praticiens mis en cause auraient dit à Leana 'qu'une otite n'était pas une urgence'. L'infirmière qui l'examine "dans la demi-heure", selon le professeur, évalue son état en "tri 4", soit non urgent. Ce jour-là, Leana se présente aux urgences.

24 heures plus tard, la situation est pire. Elle stipule que les jeunes gens n'ont pas été 'pris au sérieux' car justement ils étaient jeunes. "Ils m'ont juste donné les médicaments auxquels ils pensaient ". C'est ensuite dans un être grave que la jeune fille a été transportée à l'hôpital, deux jours avant son décès. L'autopsie révélera qu'elle a succombé à une hypertension intracrânienne due à un abcès général.

"Les médecins n'ont pas pris le temps de diagnostiquer correctement le mal dont souffrait ma fille, a indiqué la mère de Leana aux policiers, qui se base sur le témoignage de ses amis".

Recommande: