Une mère raconte son calvaire avec son bébé mort — Marseille

11 Mars, 2018, 03:09 | Auteur: Lynn Cook
  • La jeune femme a décidé de raconter son calvaire pour dénoncer les dysfonctionnements de l'hôpital de la Timone.                  Anne Christine Poujoulat AFP

Elle a décidé de raconter son calvaire à La Provence et France Bleu Provence, pour dénoncer les dysfonctionnements de l'hôpital de la Timone, à Marseille.

C'est trois jours après sa naissance que Lilou est prise en charge aux urgences pour des complications cardiaques par le service réanimation de l'hôpital marseillais, raconte La Provence.

Deux heures après le décès, une brancardière s'est rendue dans la chambre de Marine et de son compagnon, mais aucun couffin n'était disponible pour transporter le corps du bébé jusqu'à la morgue. "En lisant ce qu'ont subi ces parents, je me suis dit que les faits inhumains que j'ai moi même vécus n'ont servi à rien".

Le couple a dû traverser l'hôpital avec son bébé mort, faute de personnel. C'est en apprenant l'histoire des deux bébés inversés il y a quelques jours dans ce même hôpital de la Timone, qu'ils ont décidé de se confier. Ils sont obligés de patienter encore une heure avec leur fille dans les bras.

Les parents traversent ensuite tout l'établissement hospitalier mais trouvent porte close devant la chambre mortuaire. Une brancardière doit transférer leur fille au dépositoire. Le couple devra attendre une heure, avec le corps de leur fille dans les bras avant que quelqu'un n'arrive finalement. "On était dans le local poubelle, assis sur des parpaings", se rappelle Marine. Ils nous ont abandonnés comme ça, seuls sur un parking, en pleine souffrance... Avec une simple étiquette qui peut se décoller pour l'identifier... Par la suite, Marine et Julien ont écrit une lettre et ont été reçus par le directeur de l'hôpital.

Selon France Bleu, l'Assistance publique-hôpitaux de Marseille (AP-HM) reconnaît un "enchaînement de dysfonctionnements" et promet des mesures. Nouveauté dans l'hôpital, une salle dédiée au recueillement des familles a été mise en place dans le service de réanimation.

Les promesses faites par l'hôpital ont un temps convaincu le jeune couple de garder le silence, jusqu'à cette affaire de bébés échangés...

Recommande: