Macron en Inde pour "sceller un pacte fort" avec New Delhi

11 Mars, 2018, 01:07 | Auteur: Lynn Cook
  • LANCEMENT DE L'ALLIANCE SOLAIRE PARIS PROMET UN MILLIARD D'EUROS

" Nos intérêts sont alignés, d'abord contre le terrorisme, c'est l'axe structurant de la nouvelle dynamique que nous donnons à notre partenariat stratégique", a déclaré Emmanuel Macron.

Emmanuel Macron a multiplié samedi à New Delhi les gestes et les déclarations d'amitié envers l'Inde, avec l'ambition de faire de la France la "porte d'entrée" du géant de l'Asie du sud en Europe.

Le président Emmanuel Macron et son épouse Brigitte rencontrent le Premier ministre indien Narendra Modi et le président indien Ram Nath Kovind au palais présidentiel, lors de la première visite officielle de Macron en Inde.

Par ailleurs, l'Elysée a cité, dans son communiqué, un accord signé par le groupe d'ingénierie Egis (filiale de la Caisse des dépôts) pour le design de trois aéroports, un protocole d'accord pour la firme parisienne Enia Architectes pour le design de gares du métro de Pune (grande métropole située dans l'ouest de l'Inde), ou encore un contrat pour la maison Roucadil, une société familiale basée dans le Lot-et-Garonne (sud-ouest de la France), pour l'exportation de pruneaux d'Agen. Samedi, l'Elysée a notamment annoncé un contrat de 12 milliards d'euros entre le groupe aéronautique français Safran et la compagnie aérienne à bas prix indienne SpiceJet pour la fourniture et la maintenance de moteurs d'avions.

Sur la scène internationale, ils soignent tous deux leur profil de réformateurs n'ayant pas peur de lancer des mesures impopulaires pour bousculer "les conservatismes" dans leur pays respectif. "Votre partenaire historique en Europe était le Royaume-Uni", a précisé le président français dans un entretien à India Today TV diffusé jeudi. La marge de progression est en effet importante: les échanges indo-français n'atteignent que 11 milliards de dollars contre 18 milliards pour ceux entre la France et la Chine, l'autre géant asiatique, où le président français s'est rendu en janvier.

M. Macron est arrivé en Inde vêtu d'un complet, d'une chemise et d'une cravate, contrairement à son homologue canadien qui avait opté pour des vêtements traditionnels indiens, ce qui lui avait valu d'être l'objet de plusieurs railleries d'analystes politiques et de l'opposition à Ottawa. "Nous considérons la France comme l'un de nos alliés de les plus fiables".

Il est également allé à la rencontre de la jeunesse à l'occasion d'un débat avec 200 jeunes Indiens, avec en tête l'objectif de "doubler le nombre d'étudiants indiens en France dans les deux prochaines années", a-t-il annoncé.

Dimanche, Emmanuel et Brigitte Macron doivent se rendre au Taj Mahal.

Recommande: