La guerre commerciale est lancée

10 Mars, 2018, 00:35 | Auteur: Lynn Cook
  • Le président américain a signé depuis la Maison Blanche les documents concernant les taxes

La décision du Président américain a provoqué de vives réactions dans le monde.

C'est officiel, Donald Trump a déclaré une guerre commerciale autour de l'acier et de l'aluminium, dans la nuit de jeudi à vendredi.

"Je tiens une promesse que j'ai faite en campagne", a-t-il martelé, assurant que les Etats-Unis avaient, pendant des décennies, été victimes de pratiques commerciales qu'il a assimilées à une "agression".

Elle a néanmoins prôné le "dialogue" pour que l'Union européenne soit "exemptée" de ces taxes de 25 % sur les importations aux Etats-Unis d'acier et de 10% sur celles d'aluminium. L'auteur de L'Art de la négociation (The art of the deal, Random House, 1987)en a ainsi temporairement exempté le Canada et le Mexique, respectivement premier et quatrième exportateurs des deux matières aux Etats-Unis, sous réserve de la renégociation du traité de libre-échange Alena en des termes plus favorables à Washington.

Même désavoué par la communauté internationale, l'Organisation mondiale du commerce, son propre camp politique et une partie des industriels américains, le président américain Donald Trump, qui affirme que "des pratiques commerciales étrangères agressives ont dévasté l'industrie américaine de l'acier et de l'aluminium", a mis jeudi sa menace à exécution.

Tous ces républicains s'inquiètent de la hausse prévisible des coûts pour les fabricants américains ayant recours à de l'acier étranger - et donc de la hausse des prix pour les consommateurs aux États-Unis.

Des taxes à l'importation sur l'acier et l'aluminium ont finalement été adoptées, jeudi 8 mars, après plusieurs jours d'intenses spéculations. Washington imposera des taxes sur les importations d'acier et d'aluminium aux États-Unis. Et le président de prendre l'exemple de l'Allemagne: "Nous avons des amis et aussi des ennemis qui ont énormément profité de nous depuis des années sur le commerce et la défense (.) Si on regarde l'Otan, l'Allemagne paie 1% et nous payons 4,2% d'un PIB beaucoup plus important". "Avec nos partenaires européens, nous allons évaluer les conséquences sur nos industries et les réponses à apporter", a-t-il ajouté. La commissaire européenne au Commerce, Cecilia Malmström, doit rencontrer samedi à Bruxelles le représentant américain au Commerce, Robert Lighthizer et son homologue japonais Hiroshige Seko. Nous allons chercher à obtenir plus de clarté sur ce sujet.

La France regrette les annonces de @realDonaldTrump sur les tarifs sur l'aluminium et l'acier.

A noter que ce choix de Donald Trump divise la majorité républicaine au Congrès, suscitant même une fronde au sein de ce parti.

Tout comme l'UE, la Chine a indiqué vendredi sa "ferme opposition" à ces droits de douane, le ministère chinois du Commerce dénonçant une "attaque délibérée du système commercial multilatéral". "La mesure pourrait avoir un impact grave sur les relations économiques entre le Japon et les Etats-Unis, qui sont alliés, et également sur l'économie mondiale".

Le président républicain de la Chambre des représentants, Paul Ryan, a aussi clairement marqué sa désapprobation, tandis que le sénateur Jeff Flake a lui annoncé le dépôt prochain d'une proposition de loi visant à annuler ces taxes.

La Chine adoptera "certainement" une "réponse appropriée et nécessaire" face aux sanctions commerciales américaines, a averti hier le ministre des Affaires étrangères chinois, Wang Yi.

Recommande: