Julien Lepers demande 3,4 millions d'euros pour licenciement "discriminatoire"

10 Mars, 2018, 00:53 | Auteur: Sue Barrett
  • Julien Lepers demande 3,4 millions d'euros pour licenciement

Tout le monde se souvient de son éviction surprise de Questions pour un champion fin 2015, et son remplacement par Samuel Etienne.

Julien Lepers, qui conteste son licenciement par France 3 devant les prud'hommes, espère obtenir 3,4 millions d'euros.

Il était jeudi au conseil de prud'hommes de Paris. Elle comprend aussi "le prix de 28 années d'ancienneté en fonction de son salaire de 40.000 euros par mois environ" ainsi que "500.000 euros pour un préjudice d'image qui correspond à environ un an de salaires", a ajouté l'avocat. Cette dernière avait balayé ces accusations, précisant qu'elle avait choisi de se passer de Julien Lepers parce qu'elle n'aimait pas "son style d'animation" et qu'elle n'était plus satisfaite des audiences du jeu télévisé. Julien Lepers y a dénoncé " les conditions scandaleuses et inadmissibles " dans lesquels il a été licencié.

"Julien Lepers a failli sortir de ses gonds, (.) c'est un homme brisé, qui s'est fait viré au bout de 28 ans, c'est une claque, une insulte", selon Me Lambert. "Ce ne sont pas des motifs juridiques". Le dossier est vide. Ce dernier avance également une étude dans laquelle les téléspectateurs auraient jugé Julien Lepers "trop rapide, stressant, ringard, lourd". On a attendu le lendemain de l'enregistrement de 42 émissions pour me l'annoncer. "Entre 2000 et 2003, la part d'audience du jeu a chuté de 33 % puis de 56 % de 2005 à 2015", a expliqué Me Manca, l'avocat de FremanTleMedia. Jeudi avec son avocat, il était devant le conseil de Paris pour réclamer d'après Le Parisien "près de 3,4 millions d'euros d'indemnités pour licenciement sans cause réelle et sérieuse et préjudice d'image et discrimination". "Il n'y a pas le début d'un commencement, le seul qui a parlé à la presse, c'est M. Lepers. Je n'ai même pas pu dire au revoir aux 2,2 millions de téléspectateurs qui me regardaient", a déploré l'animateur en fin d'audience. "C'est du jamais-vu en France!" Le tribunal statuera le 5 avril.

Recommande: