Donald Trump accepte de rencontrer Kim Jong-Un — USA

10 Mars, 2018, 00:29 | Auteur: Lynn Cook
  • Le dirigeant nord-coréen Kim Jong Un et son homologue américain Donald ont convenu de se rencontrer

Les adjoints n'auront que deux mois pour préparer cette rencontre historique.

Le Japon appuie en principe cette rencontre, mais il a mis en garde quant au succès que pourrait avoir ce sommet, justement à cause du fait que la Corée du Nord est très souvent revenue sur ses propres paroles par le passé. Dans ces conditions, difficile pour le président américain de refuser de faire un pas en direction de Pyongyang. Probablement pour trois raisons.

Donald Trump, Kim Jong-Un, la rencontre va sans doute avoir lieu.

"Kim Jong Un a été assez habile pour tendre la main à Donald Trump, ou lui tendre un piège si vous voulez, a dit Dorian Malovic en entrevue au Québec Matin". Vendredi, on ne savait encore ni où ni quand aurait lieu ce sommet historique.

En quelques jours, le dossier nord-coréen a connu deux avancées significatives avec l'annonce d'un sommet intercoréen fin avril entre Kim Jong-un et le président sud-coréen Moon Jae-in à Panmunjeon dans la zone démilitarisée où avait été conclu l'accord d'armistice mettant fin à la guerre de Corée. Début octobre, Donald Trump choisit de nouveau Twitter pour s'en prend à Kim Jong-un.

Je suis moi-même sceptique quant aux déclarations de la Corée du Nord.

La Bourse de New York a terminé jeudi en légère hausse après une courte hésitation, tandis que Donald Trump semble avoir un peu assoupli sa position sur les tarifs douaniers. Pendant des années, j'ai prôné la tenue de négociations directes entre Washington et Pyongyang, et il vaut certes mieux entrer en contact avec la Corée du Nord que de la bombarder. "Les Nord-Coréens vont beaucoup parler de dénucléarisation sans avoir aucune intention de renoncer à leurs arsenaux nucléaires ".

Donald Trump avait déjà commencé à invectiver son homologue sur les réseaux sociaux, mais la tentation d'utiliser une tribune, aussi prestigieuse que le siège de l'ONU, pour humilier son adversaire fut trop grande.

Auparavant, le Nord s'était selon Séoul dit prêt à parler de la dénucléarisation si les menaces militaires disparaissaient et si la sécurité du régime était garantie.

L'offensive de charme nord-coréenne fonctionne alors parfaitement. Celui-ci a fait part de "son envie de rencontrer le président Trump", a-t-il annoncé.

Toutes les dernières annonces ont été sud-coréennes.

Cette décision intervient alors que Kim Jong-un vient de rencontrer une délégation sud-coréenne, après deux années de tension engendrée par le programme nucléaire nord-coréen. Elle a répété sa disponibilité à participer aux efforts de paix.

Pendant des décennies, la Chine a été un inconditionnel soutien diplomatique et économique du Nord.

Qu'est-ce qui explique le changement de ton entre les deux pays?

M. Kim n'est pas allé à Pékin présenter ses hommages au président chinois Xi Jinping. En gage de bonne volonté, le régime fera détruire, devant les caméras, le site de Yongbyon.tout en poursuivant parallèlement ses essais. Montrant les muscles, s'insultant d'homme fusé, n'ayant craintes de se menacer d'une attaque imminente, la Corée du Nord et les Etats-Unis semblaient avoir atteint le point de non-retour.

Recommande: