500.000 patients français ont abandonné la nouvelle formule selon le ministère — Levothyrox

10 Mars, 2018, 00:40 | Auteur: Jonathan Ford
  • Boîte de Levothyrox dans une pharmacie le 4 décembre 2017

Sur les volumes de tous les médicaments remboursés, l'association a annoncé une perte de 31% du marché du Levothyrox.

"Avoir permis le déploiement de la nouvelle formule du Levothyrox en France dans de telles conditions est d'une imprudence extrême de la part des autorités sanitaires, et le monopole accordé si longtemps à Merck est une anomalie qui n'existe dans aucun autre pays", indique Beate Bartès, présidente de l'association Vivre sans Thyroïde, qui interpellera sous peu par courrier le Président de la République, Emmanuel Macron, et la Ministre de la Santé, Agnès Buzyn.

Combien d'entre eux se sont vu prescrire un traitement concurrent?

Après avoir dépouillé une vaste base statistique publiée début février par l'Assurance maladie, Vivre sans thyroïde est arrivé à une conclusion.

Merck répliquait que son estimation était "une baisse comprise entre 10% et 12% tant pour le nombre de boîtes vendues [d'après les données de l'Assurance maladie] que pour la part de marché patients sous Levothyrox".

Quelque trois millions de patients sont traités pour hypothyroïdie en France. Le fabricant Merck a dévoilé un chiffre nettement inférieur. Et non à ceux (un million au moins) qui n'ont pas supporté la nouvelle formule.

Interrogé par l'AFP, le ministère de la Santé n'avait pas réagi jeudi. Officiellement, poursuit l'association, seulement 0,75 % des patients français ont signalé des effets indésirables consécutifs à la prise de la nouvelle formule du Levothyrox. Ayant rempli avant fin novembre 2017 des procédures complexes de signalement en pharmacovigilance.

La nouvelle formule du Levothyrox, lancée il y a environ un an, avait été réclamée par l'ANSM au laboratoire allemand Merck en 2012 afin, selon elle, de rendre le produit plus stable dans le temps. Le changement ne porte pas sur le principe actif mais sur d'autres substances, les excipients. Toutefois, certains patients se sont rapidement plaints d'effets secondaires.

Le parquet de Marseille a ouvert lundi une information judiciaire contre X pour "tromperie aggravée, mise en danger d'autrui et blessures involontaires".

Recommande: