Bernard de la Villardière dans TPMP (C8) : "Un traquenard", selon le présentateur

07 Mars, 2018, 08:20 | Auteur: Sue Barrett
  • Bernard de la Villardière sur C8 dans'Les Terriens du dimanche, le 4 mars 2018

Bernard de la Villardière se souviendra longtemps de son passage dans Touche pas à mon poste, le 26 février dernier.

Dans une tribune publiée sur le site du Figaro ce lundi 5 mars, le reporter revient sur cet incident et n'est pas tendre avec Cyril Hanouna et ses chroniqueurs. "Cette invitation est en fait un traquenard mûrement préparé", déplore-t-il.

" Il y a des arènes dans lesquelles il ne faut pas consentir à combattre, me disait ma grand-mère bouddhiste".

Touche pas à mon poste en prend pour son grade: dans cette tribune, l'émission est notamment qualifiée de " showsoù la vacuité intellectuelle le dispute au conformisme ", et affirme: " Si leur sottise teintée de vulgarité ne mérite que des haussements d'épaules, leur ignorance fait assurément des dégâts".

Venu promouvoir un film produit par sa société, et diffusé le soir sur C8, il s'attendait à être " bien traité ".

Non, Bernard de La Villardière ne regrette pas ses propos, bien au contraire: "Je ne suis pas en train de dire qu'il faudrait interdire le voile, je dis juste que moi je suis plutôt du côté des femmes qui en Iran, en Algérie, en Tunisie, se sont battues et se battent encore pour éviter d'avoir l'obligation de porter le voile" a-t-il expliqué à Thierry Ardisson, "Ce n'est pas un voile quelconque, ce n'est pas juste un foulard ou un fichu. Je tombe de haut", écrit-il. "En quelques minutes, des chroniqueurs presque unanimes vont offrir un florilège des méthodes de diabolisation et d'instrumentalisation qui permettent à une certaine caste de disqualifier toute opinion différente de la leur ". Ce à quoi Bernard de la Villardière a répondu: "le plateau et les chroniqueurs d'Hanouna, c'est pas la France". Le journaliste évoque également une manipulation visuelle: " On a bien pris soin de mettre dans le public une jeune fille voilée. "Et quand Thierry Ardisson lui a demandé si on avait le droit de dire que le hijab était " une régression " en 2018, le présentateur d'Enquête exclusive n'a pas hésité à répondre: " Bah évidemment, puisque je l'ai dit ". L'affaire est entendue: "je suis au mieux un homme dépourvu d'élégance, au pire un salaud ". Invité dans Les Terriens du dimanche, Bernard de la Villardière est revenu sur son altercation avec les chroniqueurs de TPMP laissant entendre qu'il ne regrettait pas ce qu'il avait dit quelques jours plus tôt.

Recommande: