Harvey Weinstein déjà de retour à Hollywood?

06 Mars, 2018, 01:53 | Auteur: Sue Barrett
  • Entre romance aquatique guerre et vengeance: le palmarès des Oscars est

La 90e cérémonie des Oscars, les récompenses de l'industrie du cinéma américain, a débuté dimanche à Hollywood, sous le signe du changement, qu'il s'agisse du mouvement #MeToo ou du succès au box-office d'un super-héros noir, Black Panther.

Sur Hollywood Boulevard fermé à la circulation sur plusieurs centaines de mètres autour du Dolby Theatre, où se tient chaque année la cérémonie, le tapis rouge n'attendait plus que les stars.

"Get Out", dénonciation du racisme et film d'horreur, a triomphé hier samedi aux Spirit Awards, remportant les trophées de meilleurs film et réalisateur pour Jordan Peele, à la veille des Oscars qui se tiennent ce dimanche. "Cette année, quand vous entendez votre nom, ne vous levez pas tout de suite".

La première statuette a être décernée au comédien Sam Rockwell en tant que meilleur second rôle masculin pour "3 Billboards: Les panneaux de la vengeance".

Chez les femmes, c'est Frances McDormand qui a été primée pour son incarnation d'une mère en colère qui demande justice pour le meurtre et le viol de sa fille dans "Three Billboards: Les Panneaux de la vengeance".

Aux Oscars, c'est Gary Oldman, qui incarne Churchill dans "Les heures sombres", le mieux placé pour l'instant.

Harvey Weinstein déjà de retour à Hollywood?
Harvey Weinstein déjà de retour à Hollywood?

Le film dépeint la bataille politique menée par le premier ministre britannique pour convaincre son pays de ne pas pactiser avec Hitler et de repartir à l'offensive au moment où la guerre en Europe semblait perdue face aux nazis. Avec son Oscar du meilleur réalisateur, Guillermo del Toro a connu une soirée pleine. La rectification avait été faite après plus de deux minutes de chaos.

L'erreur avait été causée par un employé distrait du cabinet d'audit Pricewaterhousecoopers qui avait remis la mauvaise enveloppe à Warren Beatty et Faye Dunaway.

Coup de cœur du public, "Coco ", qui raconte l'histoire d'un petit garçon poursuivant ses rêves, sur fond de la fête des morts au Mexique, a remporté l'Oscar du meilleur film d'animation.

L'humoriste Jimmy Kimmel a ouvert la cérémonie en faisant référence au scandale des faits de harcèlements sexuels dont est accusé le jadis puissant producteur Harvey Westein, rappelant que celui-ci a été expulsé de l'académie des Oscars en octobre dernier.

La vidéo s'est ouverte sur une autre actrice harcelée par Harvey Weinstein, Mira Sorvino, qui a expliqué que, depuis l'automne, avec les mouvements #MeToo et Time's Up, "tout le monde a maintenant une voix pour exprimer quelque chose qui se déroule depuis toujours, pas seulement à Hollywood, mais dans toute la société".

Recommande: