Cyclisme La Sky est encore dans l'œil du cyclone

05 Mars, 2018, 15:09 | Auteur: Ruben Ruiz
  • Bradley Wiggins est accusé d'avoir utilisé de puissants corticoïdes pour remporter le Tour 2012

Ce rapport a été rédigé par la commission culture, médias et sport (DCMS) de la Chambre des communes, et il met à jour des manquements "inexcusables et non professionnels" du Team Sky en matière de lutte antidopage.

Le quintuple champion olympique, qui a pris sa retraite fin 2016, a réfuté toutes ces accusations. Après un an d'enquête parlementaire sur le sujet, leurs conclusions s'appuient sur deux affaires: celle d'un médicament administré par Bradley Wiggins pour le Critérium du Dauphiné en 2011 et celle des autorisations à usage thérapeutique (AUT) délivrées au même coureur pour de la triamcinolone, un corticoïde, notamment avant le Tour de France 2012, que le britannique a remporté.

Bradley Wiggins a publié sur son compte twitter hier après-midi: " Je trouve très triste que des gens puissent être accusés de choses qu'ils n'ont jamais faites et qu'ils sont présentées comme des faits. Comme l'écrivent nos confrères du Monde, une source anonyme "au fait des pratiques médicales" de la Team Sky a permis aux parlementaires d'en savoir plus sur ces usages allant contre l'éthique.

L'ancien entraîneur de la Sky et de l'équipe britannique de cyclisme, Shane Sutton, a indiqué aux membres de la commission que ce que Wiggins avait fait "n'était pas éthique mais pas contre le règlement". L'objectif était apparemment d'améliorer son rapport poids / puissance avant le Tour.

Ce que Wiggins a nié dans une de ses déclarations à la commission parlementaire: "Autant que je m'en souvienne, je n'ai reçu aucun traitement après la course, hormis les habituels produits de récupération", a-t-il affirmé lors de ses auditions.

Le Team Sky de nouveau accusé! Nous avons écrit à la commission en mars 2017 pour exposer en détail les mesures que nous avons prises au cours des années suivantes pour les corriger, y compris, par exemple, le renforcement de notre dossier médical. " Nous croyons que le Team Sky a utilisé des médicaments selon les règles de Wada (agence anti-dopage) pour améliorer la performance des coureurs, et pas seulement pour traiter les besoins médicaux ". "Nous réfutons fortement cela".

Recommande: