"120 battements par minute" primé aux Césars: Pécresse taxée de récupération politique

04 Mars, 2018, 02:53 | Auteur: Sue Barrett

Avec six récompenses, le film "120 battements par minute", a été très largement salué et applaudi vendredi à l'occasion de la 43e cérémonie des César. Mais les internautes n'ont pas tous apprécié ces félicitations.

Un triomphe qui a valu au réalisateur du film Robin Campillo une ribambelle de compliments, dont ceux de Valérie Pécresse.

Meilleur film, meilleur acteur dans un second rôle, meilleur espoir masculin, meilleur scénario original, meilleure musique originale, meilleur montage.

La présidente de la région Île-de-France a ainsi tweeté: "fière que la Région Île-de-France ait soutenu ce magnifique film grâce à notre fonds de soutien au cinéma et à l'audivisuel".

Des mots qui ne sont pas passés auprès des internautes, dont beaucoup ont crié à la récupération politique, en raison du sujet du film et des positions politiques de l'élue. 120 battements par minute raconte le combat de l'association Act Up, issue de la communauté homosexuelle, pendant les années Sida.

En outre, après son élection en 2015 à la tête de la région, Valérie Pécresse avait nommé une élue proche de Sens commun, émanation politique de La Manif pour tous rattachée aux Républicains, à la présidence de la Commission famille de la région.

Act Up, des pestiférés pour Valérie Pécresse?

Carton plein avec 6 César pour 120 battements par minute mais carton rouge pour Valérie Pécresse.

La présidente de la région Ile-de-France, contactée par nos confrères de l'Obs, a expliqué être "personnellement intervenue pour que 120 battements par minute puisse être subventionné par la région", ajoutant avoir "voté contre le mariage pour tous et défendu l'union civile en 2012", mais n'avoir "jamais appartenu à l'association de la Manif pour tous". Également contacté par l'hebdomadaire, le vice-président Porte-parole d'Act Up-Paris, Xavier Cœur-Jolly, a dénoncé le "culot" de Valérie Pécresse après avoir pris connaissance de ses propos. "Quelle reste défiler à sa juste place avec ses amiEs de la Manif pour tous et laisse à touTEs les militantEs de la lutte contre le sida l'honneur de communiquer sur le travail de rédaction de plaidoyers et les actions que nous menons pour ceuxELLEs d'entre nous touchéEs par le Sida".

Recommande: