Un détaillant cesse la vente de fusils d'assaut

03 Mars, 2018, 06:26 | Auteur: Lynn Cook
  • Des fusils AR-15 dans un magasin de vente d’armes de l’Utah. REUTERS  George Frey

Le groupe a annoncé qu'il relevait l'âge de vente des armes et des munitions dans ses magasins à 21 ans.

Mais faute de réactions politiques satisfaisantes, la société civile prend elle-même des initiatives intéressantes, comme la chaîne de magasins de sport Dick's Sporting Goods, qui a décidé de retirer de la vente les fusils d'assaut et d'interdire aux mineurs d'acheter des armes.

La firme américaine Dick's Sporting Goods, spécialisée dans les produits destinés à la chasse, à la pêche et aux activités de plein air, a pour sa part annoncé qu'elle cessait immédiatement la vente de fusils d'assaut.

Le président Donald Trump a de son côté surpris tout le monde en soutenant des mesures de contrôle des armes à feu. Walmart a cessé de le faire en 2015, mais il avait alors invoqué, non pas des considérations politiques et sociétales, mais une baisse de la demande. "Les pensées et les prières ne sauraient suffire ", a dit le PDG, exhortant à agir pour qu'une telle tragédie ne se reproduise pas dans le pays.

En novembre 2017, la société Dick's Sporting Goods avait vendu une arme à Nikolas Cruz, responsable de la tuerie qui a fait 17 morts il y a deux semaines.

L'entreprise " implore " en outre les élus de réformer la législation sur les armes et de mettre en œuvre des réglementations, à commencer par l'interdiction des armes de types fusils d'assaut semi-automatiques, l'interdiction de chargeurs à grande capacité ou encore de porter à 21 ans l'âge minimum requis pour acquérir une arme.

Si plusieurs grandes entreprises ont fait savoir qu'elles coupaient leurs liens avec la NRA, le principal lobby des armes, le patron de Dick's, Edward Stack, se distingue en présentant explicitement sa décision comme une réponse à la fusillade du lycée de Parkland, en Floride. Ils ne vendront plus non plus d'armes aux moins de 21 ans, âge de la majorité aux Etats-Unis.

Le PDG de l'entreprise affirme qu'il est " nécessaire de faire quelque chose", après la tuerie du 14 février à Parkland, en Floride. Ce n'était ni l'arme ni le type d'arme utilisée par le tireur. "Compte tenu des récents événements, nous avons revu notre politique sur les armes à feu", a expliqué le géant des supermarchés Walmart dans un communiqué.

Pour autant, dit-il, la violence par les armes est " une épidémie " qui ôte la vie aux enfants.

Edward Stack a encore déclaré que le cadre légal actuel n'empêche pas la vente d'armes à feu aux gens dangereux.

Certaines ont d'ores et déjà pris leurs distances, ne souhaitant plus être associées à la NRA au risque de perdre de nombreux clients.

Dans leur sillage, les compagnies aériennes Delta Air Lines et United Airlines ont aussi supprimé les réductions accordées à ces mêmes membres.

Recommande: