L'UE croit encore possible d'éviter une guerre commerciale avec Trump

03 Mars, 2018, 05:57 | Auteur: Lynn Cook
  • Xi Jinping président à vie? Trump s'en amuse et l'envie

Le vice-président de la Commission européenne, Jyrki Katainen, a estimé vendredi dans un entretien à l'AFP qu'il restait "une fenêtre d'opportunité" afin d'éviter une guerre commerciale avec les Etats-Unis et son président Donald Trump, qui projette de taxer l'acier et l'aluminium la semaine prochaine.

Il a expliqué que les contre-mesures européennes, déjà "prêtes depuis un certain temps", seraient en conformité avec les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) et qu'elles compenseraient en valeur les pertes potentielles pour l'industrie européenne. Pékin s'est abstenu d'évoquer d'éventuelles mesures de rétorsion, se contentant d'appeler les Etats-Unis à "réfréner leur recours à des mesures protectionnistes".

Le président américain affirme qu'il " n'a pas le choix ".

En rencontrant jeudi les industriels américains du secteur de l'acier et de l'aluminium, M. Trump les avait exhortés à reconstruire leurs industries en profitant de la protection offerte par ces taxes.

De son côté, le syndicat nord-américain des sidérurgistes United Steelworkers (USW), principalement actif aux États-Unis et au Canada, exige que les producteurs d'acier et d'aluminium canadiens soient exclus des mesures annoncées par Donald Trump. "Personne n'en sort jamais gagnant, ce sont vraiment des guerres inutiles, injustifiées et qui sont perdant-perdant", a-t-il déclaré lors de sa visite au Salon de l'agriculture à Paris, précisant que l'Union européenne était déjà en train de préparer sa réaction.

La nouvelle a déclenché l'ire tant en Europe qu'en Asie où la crainte d'une guerre commerciale grandit.

L'Union européenne " va réagir fermement et proportionnellement pour défendre [ses] intérêts", a rétorqué le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, ajoutant que la Commission présenterait " dans les prochains jours une proposition de contre-mesures contre les États-Unis, compatibles avec les règles de l'OMC (Organisation mondiale du commerce), pour rééquilibrer la situation ". Il a en revanche assuré qu'"elles seront appliquées pour longtemps".

"Les Etats-Unis affichent un surplus de deux milliards de dollars dans le commerce de l'acier avec le Canada", a souligné pour sa part la ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

" Nous avons été clairs sur le fait que nous sommes particulièrement inquiets de toute mesure qui pourrait avoir des conséquences sur l'acier du Royaume-Uni et ses industries d'aluminium ", a indiqué par communiqué l'ambassade britannique à Washington, tout en assurant être en discussion avec les Américains.

'Le sentiment de marché reste fortement influencé par les développements aux Etats-Unis et les spéculations entourant une possible accélération des hausses de taux de la Fed, ainsi que par la perspective d'une guerre commerciale alimentée par la mise en place de politiques protectionnistes', décryptent les équipes de Danske Bank.

80% de notre production prend le chemin des É-U.

La Corée du Sud, troisième exportateur d'acier vers les Etats-Unis derrière le Canada et le Brésil, a annoncé qu'elle allait poursuivre le dialogue avec les responsables américains jusqu'à la finalisation des projets de Washington.

Le ministre japonais de l'industrie et du commerce, Hiroshige Seko, a dit, pour sa part, continuer à rechercher une "clarification " de la part des Etats-Unis. Après une forte baisse de 1,72% à Wall Street, Tokyo a lourdement chuté de 2,50% en clôture vendredi, Hong Kong et les Bourses de Chine continentale accusant également le coup tandis que les places européennes évoluaient en territoire négatif. Dans le commerce international, nous avons besoin de plus de collaboration.

Recommande: