Les César sous le signe des femmes

03 Mars, 2018, 06:42 | Auteur: Sue Barrett
  • AFP  Philippe LOPEZ

A l'instar de ce qui a pu être observé outre-Atlantique lors de cérémonies de récompense, comme aux Golden Globes où les personnalités ont été invitées à se vêtir de noir, les personnalités présentes aux César porteront un ruban blanc pour symboliser leur engagement contre les violences sexuelles.

D'autant que cette initiative a reçu le soutien médiatique de plus d'une centaine de personnalités, majoritairement des actrices, réalisatrices, productrices, qui ont lancé mardi 27 février dans Libération et sur France Inter un appel sous le titre " Maintenant on agit", incitant aux dons sur le modèle du mouvement Time's Up aux États-Unis qui a déjà récolté 20 millions de dollars.

"C'est le signe d'un combat à mener".

Une idée accueillie favorablement jeudi par la ministre française de la Culture Françoise Nyssen. La soirée sera dédiée à Jeanne Moreau, décédée en juillet à l'âge de 89 ans et dont le visage orne l'affiche de la cérémonie. Interrogée par l'AFP, l'actrice Julie Gayet, également signataire de la tribune, a précisé: " Porter un ruban blanc, ce serait notre façon à nous, aux Françaises, aux Français d'exprimer notre solidarité. Il publie une étude montrant que sur les 42 éditions des César à ce jour, 81 % des nommés étaient des hommes, et seules 10 % de femmes l'ont été pour le César de la meilleure réalisation, dont une seule a été récompensée, Tonie Marshall en 2000. Des extraits de films ont été projetés devant le gratin du cinéma français.

Récompensé du Grand prix à Cannes, "120 battements" a révélé plusieurs acteurs dont l'Argentin Nahuel Perez Biscayart, également à l'affiche du Dupontel, et favori comme meilleur espoir masculin. En recevant son prix, l'actrice de 49 ans a évoqué " toutes ces choses dont nous parlons, graves, les graves emmerdements voire les graves délits ", dans une allusion aux violences faites aux femmes.

Devant et derrière la caméra, Albert Dupontel concourt lui dans la catégorie réalisateur, mais également acteur. Il y affrontera notamment Jean-Pierre Bacri dans la comédie d'Olivier Nakache et Éric Toledano Le sens de la fête - film nommé dix fois -, Louis Garrel dans la peau de Jean-Luc Godard dans Le redoutable, ou Guillaume Canet dans son propre rôle dans Rock'n roll.

Côté actrice, le vrai-faux biopic de Mathieu Amalric sur la chanteuse Barbara pourrait valoir une statuette à son interprète Jeanne Balibar, face à Charlotte Gainsbourg dans "La Promesse de l'aube" ou Karin Viard dans "Jalouse". Le film est aussi en lice pour un Oscar dimanche soir.

Le contexte était particulier pour la 43e cérémonie des César. Raid dingue, avec ses 4 570 887 entrées, a régné toute l'année sur le Box-office Français.

Recommande: