Clash à TPMP : Bernard de la Villardière est-il allé trop loin ?

02 Mars, 2018, 01:31 | Auteur: Lynn Cook
  • Bernard de la Villardière

S'en est alors suivi un autre débat dans lequel le journaliste a accusé Cyril Hanouna de " banaliser l'image du voile. L'avenir dira si Cyril Hanouna et ses chroniqueurs vont accepter la proposition! L'un des invités du jour de l'émission phare de C8 était en effet le journaliste Bernard de la Villardière.

Or, le journaliste a quelques contentieux avec TPMP, un programme qui a souvent critiqué son travail, alors qu'il a en retour lui-même critiqué le contenu de l'émission.

Après avoir critiqué de nombreuses fois Touche pas à mon poste, notamment pour avoir invité sur son antenne une jeune femme voilée, Bernard de la Villardière savait qu'il s'exposait à de violentes explications avec les chroniqueurs s'il mettait les pieds sur le plateau. "Je trouve que vous abordez des sujets avec une fausse neutralité qui pour moi masque une idéologie que vous déversez dans des pseudos reportages qui à mon avis sont des tribunes", a débuté la militante antiraciste avant de revenir sur la polémique née dans Touche pas à mon poste! C'est un hijab qui recouvre non seulement les cheveux, mais aussi le cou et les oreilles. Pour moi, c'est une doctrine que je dénonce et j'ai le droit de considérer qu'une femme qui porte le hijab, c'est une régression (.) Vous manipulez les choses (.) les femmes ont le droit de porter le voile, mais j'ai le droit de dire que c'est une régression, car le fait de porter le voile c'est dire que la femme est impure!

"Quand on me traite d'islamophobe, on peut aussi armer les assassins ", a-t-il fini par exprimer, en référence à l'attentat qui a visé Charlie Hebdo en 2015. Vous êtes des manipulateurs.

Premier à prendre la parole, Gilles Verdez, visiblement très remonté, réitère d'emblée les accusations sur Bernard de La Villardière, jugeant ce dernier obsédé par les musulmans. C'est une discussion. Vous avez des convictions, j'en ai aussi. "Mais pour qui vous vous prenez, vous nous donnez des leçons de journalisme?". Quant à Gilles Verdez, il a tenu à s'excuser auprès des téléspectateurs pour avoir utilisé le mot "put." en plein milieu du débat après avoir mal digéré une attaque de Bernard de La Villardière.

Recommande: