Apple confirme utiliser Google Cloud pour son système de cloud computing iCloud

02 Mars, 2018, 01:35 | Auteur: Sue Barrett
  • Apple confirme utiliser Google Cloud pour son système de cloud computing iCloud

Cela fait énormément de données à stocker et si la firme de Cupertino construit plusieurs data-centers, elle n'a pas les capacités pour héberger tous ces fichiers.

Lors de son lancement, iCloud utilisait Amazon Web Services et Microsoft Azure pour son hébergement.

L'entreprise l'a admis en janvier dernier, dans la plus récente version de son guide traitant de la sécurité de son système d'exploitation iOS.

La dernière update du document datait de mars 2017 où étaient mentionnés Amazon et Microsoft mais pas Google.

Si Google et Apple se présentent comme des concurrents s'appuyant sur des modèles économiques radicalement différents face au grand public, les deux entités trouvent pourtant le moyen de s'entendre. Le service iCloud d'Apple a été lancé fin 2011, en tant qu'option de stockage à distance pour les documents, les photos et plus encore. " Le service est indifférent à ce qui est stocké et gère tout le contenu du fichier de la même manière, comme une collection d'octets ", souligne Apple, ce qui signifie qu'Amazon et Google ne connaissent même pas la nature des données qu'ils hébergent. En page 57 de ce document, on peut lire en substance que " les blocs chiffrés des fichiers sont stockés, sans aucune information d'identification de l'utilisateur, en utilisant des services de stockage tiers, tels que la plate-forme Amazon S3 et Google Cloud ". Apple a récemment alerté les utilisateurs concernés, en les invitant à fermer leur compte iCloud s'ils n'acceptent pas cette politique. Du point de vue de Google Cloud, le service ne voit qu'un amas de données illisibles provenant des machines Apple.

iCloud va acquérir de nouvelles fonctionnalités en 2018.

A noter que les données stockées sur iCloud pourraient donc être déchiffrées par le gouvernement chinois.

Recommande: