Les actes antisémites aux États-Unis ont fortement augmenté en 2017

01 Mars, 2018, 00:24 | Auteur: Jonathan Ford
  • Le président américain Donald Trump à Cincinnati dans l’Ohio le 7 juin 2017

Selon un rapport de l'ADL (Anti-Defamation League) publié mardi, 1.986 incidents (vandalismes, harcèlements, menaces et agressions physiques etc.) de nature antisémite ont été commis l'année dernière en 2017 soit une augmentation de 57% par rapport à 2016 et de plus de 100% par rapport à 2015. Au total, le pays a enregistré pas moins de 1 986 actes antisémites l'an dernier. C'est la hausse la plus importante enregistrée depuis les années 1970. Les cas ont été multipliés par deux.

Les faits de harcèlement ont connu une forte progression (+ 41 %) avec la multiplication des alertes à la bombe à l'encontre d'institutions juives. "Dans un communiqué, pour rassurer la communauté juive " traumatisée " selon l'ADL, le ministère de la justice s'était dit " résolu à défendre les droits civiques de tous les Américains " et avait assuré ne pas tolérer " qu'une communauté, quelle qu'elle soit, soit attaquée en raison de ses convictions religieuses ".

Alertes à la bombe, profanations de cimetières, manifestations de suprémacistes blancs ou harcèlement dans les écoles: Jonathan Greenblatt, le directeur national de l'ADL, une des grandes organisations de lutte contre l'antisémitisme, a mis cette augmentation sur le compte d'une polarisation croissante de la société américaine, illustrée par l'élection de Donald Trump.

Ces incidents sont survenus à un moment où on assistait à un climat croissant d'incivilité, un renforcement des groupes haineux, et des divisions de plus en plus criantes au sein de notre société. Les agressions elles ont "heureusement", "baissé en 2017", avec 19 recensées en 2017 contre 36 en 2016, selon le rapport.

Recommande: