Arabie saoudite: Vaste remaniement au sein de l'armée

01 Mars, 2018, 11:11 | Auteur: Lynn Cook
  • Arabie saoudite: Vaste remaniement au sein de l'armée

Abidjan, 27 fév (AIP) - Le Roi Salman de l'Arabie Saoudite a opéré un remaniement majeur à la tête de l'armée en remplaçant les principaux commandants militaires ainsi que des ministres par une série de décrets royaux pris tard dans la nuit de lundi à mardi.

" Fin des services du général Abdel Rahmane ben Saleh al-Bunyan, chef d'état-major", a rapporté sèchement l'agence de presse officielle SPA, ajoutant qu'il a été remplacé par Fayyad al-Ruwaili.

Deux autres officiers supérieurs, le chef de l'armée de terre et le chef de la défense aérienne, ont également été limogés. Il a aussi permis l'organisation de concerts de musique classique et le développement du tourisme.

Aucune explication n'a été donnée officiellement à ce remaniement dans l'armée, alors que le royaume saoudien intervient militairement au Yémen depuis près de trois ans en soutien au gouvernement contre les rebelles houthis, appuyés par l'Iran, et qu'il peine à remporter des victoires décisives. Une transformation militaire semble par ailleurs en cours dans le royaume alors que, en novembre dernier, le chef de la Garde nationale et le commandant de la marine ont déjà été abruptement limogés dans le cadre de la campagne contre la corruption, et que le dernier acte du général Al-Bunyan a été l'inauguration à Ryad d'un grand salon organisé par les Industries militaires saoudiennes (SAMI), la société nationale dédiée à l'armement.

Le roi Salmane a également décrété une série de nominations de civils qui voit de plus jeunes fonctionnaires promus à des postes clés comme ministres adjoints, gouverneurs adjoints de provinces et conseillers à la Cour royale.

Mme Tamadar ben Yousef al-Ramah a été nommée vice-ministre du Travail et du Développement social, un poste gouvernemental de haut rang.

Sur les 381 suspects interrogés, 56 sont toujours en détention dans un autre lieu. Sans résultats probants, l'intervention saoudienne décidée par MBS a provoqué un désastre humanitaire avec plus de 9 200 morts, près de 53 000 blessés et environ 2 200 victimes du choléra. Les autorités ont annoncé pouvoir récupérer plus de 400 milliards de riyals (107 milliards de dollars), remboursés sous forme d'avoirs immobiliers, commerciaux, en titres et en espèces. "Les religieux conservateurs désapprouvent ses initiatives sociétales, et les milieux d'affaires sont dans l'expectative". Cinq entreprises sont en compétition, dont le tandem EDF-Areva, pour la construction de deux premiers réacteurs.

Recommande: