Carlos Ghosn renouvelé contre réduction de salaire — Renault

19 Février, 2018, 04:28 | Auteur: Aubrey Nash
  • Renault la marque au losange

Un sujet délicat au sein du groupe Renault, et qui avait déjà provoqué par le passé des conflits en interne, mais également dans les relations entre Carlos Ghosn lui-même et les pouvoirs publics.

Carlos Ghosn, va briguer un nouveau mandat de PDG de Renault, avec le soutien du gouvernement français. Le chef d'entreprise de 63 ans a accepté une diminution de salaire de 30 %. "Cette alliance doit être désormais gravée dans le marbre pour garantir la pérennité du premier constructeur mondial", a-t-il ajouté. Un record absolu, et un succès pour son PDG, Carlos Ghosn.

Carlos Ghosn est reconduit au poste de président-directeur général de Renault pour quatre années.

3 - Renforcer le plan de succession à la tête du Groupe Renault. Il repose aujourd'hui en grande partie sur la personnalité du dirigeant franco-libano-brésilien. Thierry Bolloré, 54 ans, était l'actuel directeur délégué à la compétitivité. L'option de la transition en douceur s'est donc au final imposée, un scénario soutenu par l'État, qui détient 15,01 % du capital de Renault et 21,93 % des droits de vote.

Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire, "a eu Carlos Ghosn longtemps au téléphone vendredi et ils ont discuté de tout ça ensemble", a-t-elle précisé.

En effet, il est Français, ce qui plait à l'Etat qui craint qu'après le départ de Carlos Ghosn, l'équilibre de l'Alliance ne penche trop vers le Japon. La marge opérationnelle du constructeur automobile a progressé de son côté de 17,4% à 3,85 milliards d'euros, soit 6,6% du chiffre d'affaires (+0,2 point).

Pour 2018, Renault vise à augmenter son chiffre d'affaires (à taux de change et périmètre constants) et maintenir une marge opérationnelle supérieure à 6%. Hors Avtovaz elle s'élève à 6,8% du chiffres d'affaires, contre 6,4% en 2016. Le résultat d'exploitation représente 3,8 milliards d'euros, soit une augmentation de 15,9 %, alors que le résultat net culmine à 5,21 milliards d'euros contre 3,54 milliards d'euros en 2016 (+ 47,1 %).

La contribution du partenaire japonais Nissan, détenu à 44% par Renault, s'est élevée à 2,8 milliards d'euros. " Nous avons une année record sur bien des domaines ", a commenté à des journalistes la directrice financière de Renault, Clotilde Delbos, selon des propos rapportés par Reuters.

Recommande: