Fourgon braqué : le convoyeur et sa fille placés en garde à vue

15 Février, 2018, 07:12 | Auteur: Lynn Cook
  • Les deux convoyeurs circulaient avec un fourgon blindé du même type lorsqu’ils ont été détournés du droit chemin

La garde à vue du trio, entamée lundi, a finalement été "levée à la mi-journée" mardi, a indiqué une source proche du dossier, sans préciser si les trois personnes étaient définitivement mises hors de cause dans cette affaire. Ces derniers affirment qu'elle leur a été remise par les auteurs de l'enlèvement, en dédommagement.

La garde à vue des 2 convoyeurs et de la jeune femme pourrait se prolonger jusqu'à 96 heures. Le montant du butin avait été chiffré entre 20 et 30 millions de francs suisses.

- L'ex-leader du FLNC Charles Pieri a été convoqué ce mardi 13 février sous le régime de la garde à vue, dans le cadre de l'enquête ouverte sur la diffusion sur Facebook d'un message injurieux envers la veuve du préfet Érignac.

A ce stade, aucune charge n'est retenue contre les convoyeurs de fonds et la jeune fille, l'instruction étant conduite pour "enlèvement et séquestration". Un sac rempli de billets a en effet été retrouvé par les enquêteurs à l'endroit indiqué, a encore appris BFMTV. Franceinfo revient sur les zones d'ombre de cette affaire.

Pour l'heure, il semblerait que la jeune fille et son père aient donné le même récit aux policiers de la PJ de Lyon.

Les enquêteurs souhaitaient vérifier leurs dires.

Quelques instants plus tard, la victime avait été libérée au bord d'une route à Tramoyes, dans l'Ain, et recueillie par un passant qui l'avait amenée à la gendarmerie.

Selon la police suisse, le fourgon avait été contraint de sortir de l'autoroute par un complice, jeudi vers 19h45, dans le canton de Vaud (Suisse), avant d'être braqué par trois hommes armés. Selon son témoignage, les malfaiteurs ont ensuite demandé une rançon à son père, domicilié à Annemasse (Haute-Savoie) et travaillant pour une société suisse de transport de fonds.

Recommande: