Louis Sarkozy vante les mérites d'une légalisation totale — Drogues

12 Février, 2018, 02:11 | Auteur: Lynn Cook
  • Louis Sarkozy en 2016

La petite histoire ne dit pas si le papa de Louis Sarkozy, ex-président de la République réputé pour son inflexibilité sur les questions de sécurité, notamment en matière de lutte contre les stupéfiants, a donné son aval à son rejeton au moment où celui-ci a décidé de publier cette tribune quelque peu iconoclaste. Le jeune homme de 20 ans, étudiant en philosophie et religion à l'université de New York, clame ainsi que "criminaliser les drogues nuit à la société".

A ses yeux, les mesures anti-drogue mises en place aux Etats-Unis depuis 'Richard Nixon à la fin des années 60' jusqu'à maintenant ne sont pas efficaces. A ce sujet, il a argumenté en écrivant que: 'Personne aujourd'hui ne penserait à gâcher de l'argent et du temps afin de tenter de réinstaurer la prohibition. Pourquoi ne pas faire de même avec les drogues? "Mais au lieu de s'en procurer auprès de commerces réglementés par l'État, les citoyens étaient contraints d'en acheter à des criminels et des trafiquants".

Louis Sarkozy vient de signer une tribune prônant la légalisation des drogues. "Les drogues seraient fabriquées dans des laboratoires professionnels, leur dosage serait limité et leur contenu chimique contrôlé et régulé " développe-t-il.

En conclusion de sa tribune, le fils de Nicolas Sarkozy invite la société à mener "une réflexion nouvelle et moderne sur la question de la drogue" reprochant à "ceux qui luttent contre la marijuana" de "combattre un problème du XXIe siècle avec des vaines solutions datant du XXe siècle". Soutenu par sa mère et Laurence Parisot, ancienne présidente du MEDEF sur Twitter, Louis Sarkozy avance que la dépénalisation causerait effondrement de l'économie parallèle et contribuerait à la diminution de la violence.

"Bien joué mon fils!"

Recommande: