La neige sème la pagaille dans Paris et sa région — France

08 Février, 2018, 06:11 | Auteur: Lynn Cook
  • A Paris la neige a commencé à tomber le lundi 5 février

La prudence est de mise.

"Malgré tout le soin apporté par les gestionnaires de voirie pour maintenir les routes en état, les conditions de circulation pourront être très difficiles", écrivait Bison Futé sur son site, montrant, carte à l'appui, que l'essentiel des difficultés se concentrent autour de Paris.

"On est sur un scénario de renforcement de la neige alors que la tenue est facilitée par des températures un peu en baisse", a expliqué, mardi, Emmanuel Demaël, prévisionniste chez Météo-France. Même chose sur une partie de la RN10, la RN12, la N154 et la RD2020, sans parler des restrictions qui concernent, elles, une petite vingtaine de départements.

La neige continue de tomber sur le tiers de la France. Les chauffeurs sont appelés à s'arrêter sur les aires de repos en amont. Des chutes de neige pas exceptionnelles au regard des standards d'autres pays européens mais plutôt rares à Paris. Une douzaine d'heures plus tard, quand la neige paralyse les routes, le niveau ne dépasse pas les 10 centimètres.

Interdiction de circulation sur la N118 (entre les Ulis et Pont de Sèvres) du mercredi 07 février 2018 12h00 au jeudi 08 février a 12h.

Le préfet de police de Paris, Michel Delpuech, a fait le point en fin de matinée sur la circulation dans notre région.

Le trafic est perturbé sur le RER A avec 4 trains sur 5 et sur le RER B avec 3 trains sur 4. Les trains à grande vitesse roulaient au ralenti, de 160 km/h dans les zones les plus enneigées à 220 km/h, sur les lignes reliant la capitale à Bordeaux, Rennes, Lille et Strasbourg, selon la SNCF. Jusqu'à une heure et demie de retard, selon Guillaume Pépy. Les vitres de nombre de rames TGV ont été brisées par des projections de glace.

"Même heure, mêmes mines déconfites à la gare routière de Bobigny, au bout de la ligne 5 du métro d'où partent normalement une quinzaine de lignes de bus, a constaté une journaliste de l'Agence France-Presse". Cette dernière a pris les devants pour se prémunir contre le gel de ses installations.

Les transports scolaires ne circulent pas non plus dans plusieurs départements, notamment dans l'Orne, l'est de Eure, en Seine-Saint-Denis, en Essonne, dans les Yvelines, la Seine-et-Marne, la Marne et la région Centre-Val de Loire.

En raison des intempéries, le premier syndicat de la SNCF, qui avait prévu de longue date ce défilé pour la "défense" du transport public ferroviaire, du régime spécial de retraite des cheminots et des emplois, indique qu'"un nouveau rendez-vous national sera proposé dans les jours à venir".

Les cumuls de neige étaient encore "faibles" mardi matin, avec 1 à 4 cm dans la région Centre-Val-de-Loire et dans le Val d'Oise, et 1cm sur la Vendée, selon Météo France.

D'après un décompte effectué à 06h30, 46 centres d'hébergement ont accueilli plus de 600 personnes en Île-de-France.

Recommande: