Départ du président Abdel Aziz pour Niamey — Mauritanie

08 Février, 2018, 06:11 | Auteur: Lynn Cook
  • Départ du président Abdel Aziz pour Niamey — Mauritanie

Son Excellence Monsieur le Président de la République quitte Dakar ce 7 février 2018, pour prendre part au 18è Sommet du Comité permanent inter-Etats de lutte contre la sécheresse dans le sahel (CILSS), qui se tiendra le même jour à Niamey. "Il est urgent que cette force soit opérationnelle", a lancé le président nigérien, appelant la communauté internationale, "dont les graves décisions prises sur la Libye ont eu des conséquences désastreuses sur la sécurité de nos pays", à faire preuve de plus de solidarité vis-à-vis du Sahel. Pour l'heure, l'Union européenne a promis 50 millions d'euros, la France 8 millions (surtout en matériel), chacun des cinq pays fondateurs 10 millions, et l'Arabie saoudite une contribution de 100 millions de dollars.

Les chefs d'État du G5 Sahel entendent accélérer le tempo tant sur le terrain militaire que sur le plan diplomatique en vue d'obtenir un financement conséquent à la prochaine conférence de Bruxelles, Belgique, prévue le 23 février 2018. "Le soutien aux forces armées des pays du G5 - et notamment de la force conjointe -, est, et restera, la priorité de Barkhane ". Multipliant les attaques contre ces forces et l'armée malienne, les groupes jihadistes ont étendu en 2017 leurs actions au centre et au sud du Mali, à la frontière avec le Niger et le Burkina Faso, qui sont aussi régulièrement touchés.

Mais tout cela, a dit IBK, doit se faire dans un espace sécurisé, d'où la pertinence du projet de défense collective à travers la Force conjointe G5 Sahel, qui a connu une avancée notable dans certains pays comme le Niger. "Nous sommes sur la bonne voie et nous nous devons de redoubler d'efforts", a déclaré le tout nouveau président en exercice de l'organisation du G5 Sahel, Mahamadou Issoufou.

Recommande: