Cette enseigne déchire ses invendus et crée la polémique — Normandie

06 Février, 2018, 16:36 | Auteur: Sue Barrett
  • Des dizaines de vêtements déchirés avaient été accrochés à la grille du magasin. Capture Facebook Nathalie Beauval

Bad buzz pour l'enseigne de prêt-à-porter masculin Celio.

Cette habitante de Rouen explique avoir découvert ces parkas, pulls et pantalons dans une poubelle du magasin du centre-ville et que cette pratique ne lui semble pas nouvelle.

"Celio jette ses vêtements invendus". Il y a dehors des gens qui meurent de froid, qui n'ont pas les moyens de s'acheter de quoi se vêtir décemment et Celio jette des vêtements. "La dernière fois rue du Gros Horloge, c'est l'enseigne 'Courir' qui jetait ses chaussures après avoir bien entendu lacéré au cutter chaque pièce".

Mardi midi, le post Facebook avait été partagé près de 20 000 fois et avait suscité plus de 1 500 commentaires.

France Bleu Normandie a contacté le siège de Celio France, en vain. "Je bouge pas mal en France, il y a aussi à Lille où j'ai retrouvé des manteaux, des jeans déchirés", affirme notamment l'un des interrogés (ci-dessous). Pour Manu, à la rue depuis quinze ans, " certains commerçants ne voient pas d'un bon œil la mendicité ".

Les responsables de la boutique se défendent d'avoir volontairement rendu inutilisables ces vêtements neufs. Ils ont été lacérés et jetés pour les rendre inutilisables afin de ne prendre aucun risque pour la santé. Une explication qui n'a pas convaincu les internautes.

Recommande: