Le président Weah va réviser la Constitution et réduire son salaire — Liberia

31 Janvier, 2018, 05:41 | Auteur: Lynn Cook
  • Liberia: Le président Weah va réviser la Constitution et réduire son salaire

Au cours de son premier "discours sur l'état de la nation", le nouveau président George Weah a exprimé lundi son intention de réviser la Constitution, notamment pour supprimer une disposition sur la citoyenneté jugée "raciste ".

Il a exhorté les législateurs à suivre son exemple, dans un pays où les députés et les sénateurs ont des salaires à six chiffres malgré un budget révisé.

Il a annoncé, avec effet immédiat, la réduction de son salaire et de ses primes à 25%.

Le Chef de l'Etat a également dénoncé l'interdiction pour des étrangers de posséder des biens fonciers, dissuasive selon lui pour les investisseurs, ainsi que celle de détenir une autre nationalité, estimant que beaucoup de Libériens chassés par la guerre civile (1989-2003) étaient devenus citoyens de leur pays d'accueil. Lui dont la modestie et l'esprit patriotique et panafricaniste continuent de servir de modèles à bien d'Africains visiblement insatisfaits de la gouvernance que leur proposent certains dirigeants du continent. " Bienvenue Mme Sirleaf, votre présence ici aujourd'hui montre quel chemin nous avons parcouru en tant que peuple ", a souligné George Weah. Il a également réaffirmé sa volonté de faire de l'éducation une "priorité constante et essentielle " de son administration.Après Samuel Doe (1980-1990), George Weah est le deuxième président de la plus ancienne république d'Afrique à ne pas appartenir à l'élite " américano-libérienne " descendant d'esclaves affranchis qui y domine la vie politique depuis 170 ans".