Vous comptez construire un abri de jardin ? Vous allez taxer davantage — Impôts

25 Janvier, 2018, 01:05 | Auteur: Lynn Cook
  • La taxe d’aménagement s’applique aux abris de jardin de plus de 5 mètres carrés

C'est le cas de la taxe "abri de jardin" ou taxe d'aménagement.

Comme le rappelle le site Service-public.fr, cet impôt touche toutes les opérations d'aménagement, de construction, de reconstruction et d'agrandissement de bâtiments ou d'installations, nécessitant une autorisation d'urbanisme. Résultat: ce montant s'élève désormais à 726 € le mètre carré hors Île-de-France (contre 705 € en 2017) et à 823 € le mètre carré en Île-de-France (contre 799 € en 2017).

La valeur forfaitaire servant de base au calcul de cette taxe vient en effet d'être revalorisée de 3% en début d'année, selon un arrêté paru au Journal officiel le 10 janvier dernier. Sont concernés par cette taxe les abris de jardin, les vérandas, les garages ou encore les combles. D'autres éléments sont soumis à une valeur forfaitaire fixe.

Pour vous consoler, concernant les équipements qui sont taxés sur une base fixe quelle que soit leur dimension (piscine, éolienne, panneaux photovoltaïques au sol par exemple), le montant n'augmente pas!

La taxe d'aménagement, souvent appelée "taxe sur les cabanes de jardin" va augmenter en 2018. En revanche, elle varie selon lieu de résidence.

Pour calculer le montant de la taxe d'aménagement, la surface taxable est multipliée par la valeur forfaitaire (sauf valeur fixe pour certains aménagements), elle-même multipliée par le taux fixé par la collectivité territoriale. La région Ile-de-France peut aussi réclamer une part de 1 % maximum. Les collectivités locales conservent aussi le droit d'exonérer leurs administrés de cette taxe...

De son côté, la part départementale ne peut pas dépasser les 2,5%. Mais en raison de la suppression de la taxe d'habitation, il est peu probable que les collectivités renoncent volontiers à cette source de revenus. Quant au taux régional, celui-ci ne dépasse pas 1%. Pour aider les Français à s'y retrouver, l'Etat a mis en ligne un calculateur gratuit.

Recommande: