Richard Corben, Grand prix du Festival de la BD 2018 — Angoulême

25 Janvier, 2018, 01:33 | Auteur: Jonathan Ford
  • La Ministre de la culture attendue pour le festival de la BD

Célèbre pour ses comics books, il a été l'un des auteurs vedettes du magazine culte "Métal hurlant". Le grand public ne s'est jamais emparé de son œuvre alors que c'est un dessinateur immense, un inventeur dans la technologie des couleurs.

" C'est un auteur fondamentalement indépendant ", salue Laurent Lerner, créateur du label français Delirium qui lui a consacré une anthologie en 2013 (en cours de réédition).

" Icône de la contreculture et de la SF" pour les passionnés de comics, Corben a explosé dans les années 70-80, "virtuose du dessin monde et maître de l'horreur" avant que sa production plus rare ne commence à sombrer dans l'oubli en France.

Corben est une figure à part de cette génération d'auteurs indépendants américains qui apparaît dans les années 1960-1970, et qui a inspiré de très nombreux auteurs.

Les histoires de Richard Corben se distinguent par une mise en couleurs souvent spectaculaire, qu'il a obtenu grâce à un usage toujours étonnant des couleurs. Beaucoup de ses BD, à l'instar de la saga de "Den", "Vic & Blood", "Monde mutant", sont devenus des classiques du 9e art.Son trait ultra réaliste, son utilisation systématique de la couleur à l'aérographe, la stéréotypie de ses personnages féminins, lui ont donné un style reconnaissable entre tous. Le Grand prix d'Angoulême, décerné par les auteurs de BD eux-mêmes, vise à récompenser un auteur pour l'ensemble de son œuvre et sa contribution à l'évolution de la bande dessinée. Le Grand Prix est remis par Cosey (à droite) à Laurent Lerner, de Delirium, l'éditeur de Richard Corben (au pupitre).

Richard Corben succède à Cosey, Grand prix 2018, et actuel président de la 45e édition du Festival de la BD qui démarre jeudi.

Recommande: