Quand Beigbeder démonte Nagui, Dechavanne et Ardisson

25 Janvier, 2018, 00:46 | Auteur: Sue Barrett
  • Nagui animateur de jeu débile ? Il répond à Frédéric Beigbeder

Nagui avait des choses à dire à Frédéric Beigbeder. Après son portrait au vitriol dressé par l'ancien présentateur du Cercle dans son livre Une vie sans fin, l'animateur de Salut les Terriens! a décidé de lui répondre. "(.) Tu me reproches d'animer des jeux débiles, mais tu oublies que tu as commencé à la télévision dans une émission culturelle que j'animais, 'Rive droite/Rive gauche'".

C'est certainement la venue de Frédéric Beigbeder mardi matin dans La Bande Originale sur France Inter qui a poussé Thierry Ardisson à adresser une lettre à l'écrivain. "J'imagine que tu en avais besoin pour ton livre". "De mémoire vous avez écrit que Thierry Ardisson se rêvait d'être écrivain, il n'a passé sa vie qu'à lire des prompteurs qu'il n'avait même pas écrit lui-même et à faire des blagues qu'il n'avait pas écrites non plus". Il n'est pas surprenant que son obsession consiste désormais à éditer des coffrets de compilations de ses vieilles émissions.

Dans un communiqué cinglant diffusé ce mercredi 24 janvier, Thierry Ardisson s'adresse alors à Frédéric Beigbeder en lui faisant notamment part de son "inquiétude": "J'ai peur que la cocaïne t'ait bouffé le cerveau.".

Une charge que Thierry Ardisson n'a vraiment pas appréciée. "Trois coups de fil t'auraient permis de vérifier que je travaille toujours autant qu'avant", a-t-il poursuivi visiblement touché parce cette attaque qu'il a trouvée illégitime. Ainsi, Christophe Dechavanne, Nagui et Patrick Sabatier en prennent également pour leur grade.

"Je suis extrêmement fier d'être cité dans une œuvre littéraire, ce n'est pas la première fois, le précédent, c'était Michel Houellebecq, donc c'est trop la classe", lui a lancé Nagui. On peut y lire: "La plupart des animateurs ne supportent pas l'idée de disparaître?". "Je regrette que vous ne fassiez pas à la télévision ce que vous faites ici". "C'est plutôt flatteur ce que j'ai écrit".

Recommande: