Danemark La journaliste Kim Wall aurait été torturée dans le sous-marin

25 Janvier, 2018, 00:45 | Auteur: Lynn Cook
  • L'inventeur danois Peter Madsen a torturé la journaliste suédoise avant de la tuer

Les procureurs ont indiqué que ce dernier avait prémédité son geste en embarquant sur le submersible de 17 mètres la scie, les tournevis et les liens qui ont été utilisés pour attacher, frapper, entailler et poignarder la victime. Peter Madsen a été mis en examen le 16 janvier de meurtre avec préméditation, atteinte à l'intégrité d'un cadavre et agression sexuelle. L'autopsie a révélé 14 plaies internes et externes au niveau du sexe de la victime, dues à un objet coupant et infligées alors qu'elle était encore vivante. On en sait désormais plus sur le meurtre de Kim Wall, dont le tronc avait été retrouvé en mer en août dernier. Si l'autopsie n'a pas permis de déterminer les causes de la mort, le parquet pense que M. Madsen l'a égorgée ou étouffée.

Cette affaire hors norme avait connu plusieurs rebondissements. Le lendemain, ne la voyant toujours pas revenir, son petit ami avait prévenu la police. La journaliste de 30 ans avait embarqué le 10 août avec l'inventeur et constructeur du sous-marin pour un reportage. Mais Peter Madsen a toujours livré des informations au compte-gouttes face à l'évidence des preuves.

Le suspect avait reconnu avoir démembré le corps de la jeune femme avant d'en jeter les morceaux à la mer.

Peters Madsen, 47 ans et marié, a d'abord continué à clamer son innocence, déclarant finalement que la journaliste était morte suite à un accident sur le sous-marin et qu'il avait jeté son corps par dessus bord. Des vidéos de décapitation de femmes ont toutefois été découvertes sur son ordinateur.

Le procès de Peter Madsen doit s'ouvrir le 8 mars prochain à Copenhague. Le parquet danois entend requérir la réclusion criminelle à perpétuité.

Recommande: