Des femmes marchent pour dénoncer Trump qui réplique sur Twitter

22 Janvier, 2018, 01:43 | Auteur: Lynn Cook
  • Des manifestantes lors de la

Aucun chiffre global d'affluence n'a été communiqué. Le shérif du comté de Los Angeles, proche des... "Le plus faible taux de chômage des femmes depuis 18 ans!"

Manifestations géantes dans plusieurs villes du pays.

À New York, une foule colorée et très féminine avait commencé dès la fin de la matinée à envahir l'avenue longeant l'ouest de Central Park sur 20 pâtés de maisons, jusqu'au pied du Trump International Hôtel, un des hôtels de l'empire immobilier du président.

Le président américain Donald Trump a ironisé sur les centaines de milliers de personnes qui ont participé à la Marche des femmes samedi, se réjouissant du beau temps et vantant (encore) les mérites de l'économie.

Les participantes aux marches estiment que leurs craintes face à l'arrivée au pouvoir de l'administration Trump se sont concrétisées, mais que leur cause a fait du chemin depuis un an.

"Par où commencer? Il y a trop de choses qui ne vont pas, je ne peux pas choisir", a déclaré LeighAnn Ferrara, une mère de 35 ans, quant aux raisons qui l'ont poussée à venir manifester avec deux voisines depuis le nord de l'Etat de New York.

Le président américain Donald Trump n'en finit pas de surprendre.

Les défilés devraient réunir toutes sortes d'opposants aux politiques lancées par la nouvelle administration républicaine: de l'immigration à l'environnement en passant par la santé et les droits des femmes, sur fond de mouvement anti-harcèlement #Metoo qui continue à balayer les Etats-Unis. Allez-y maintenant et célébrez les étapes historiques: "le succès économique et la richesse inégalée des douze derniers mois".

"La marche de l'an dernier avait déjà dépassé les attentes (.) A l'approche des élections de mi-mandat, je trouve que nous avons un élan formidable", s'est réjouie Vitessa Del Prete, 51 ans, une ex-militaire qui manifestait à Washington avec sa fille de 14 ans, vêtues en "Wonder Woman" et "Superwoman". "L'objectif du jour est d'enregistrer des centaines de milliers d'électeurs à travers les Etats-Unis", a précisé une militante, Marion Novack, 71 ans.

Comme l'an dernier, ces mobilisations vont avoir un écho à l'étranger, avec de nombreuses manifestations prévues, notamment dans les grandes capitales européennes.

Recommande: