Emirates vole à la rescousse de l'A380 d'Airbus, le marché applaudit — Airbus

18 Janvier, 2018, 17:36 | Auteur: Aubrey Nash
  • Sans fil

Montant de cette commande géante: 16 milliards de dollars au prix catalogue.

La compagnie du Golfe l'a annoncé la première. Dans un article daté de mardi, Le Monde précisait que l'avionneur européen n'avait enregistré aucune nouvelle commande de ce dernier en 2017. Face à la menace d'arrêter la construction et le programme de l'Airbus A380, Emirates a craqué et vient de signer une promesse d'achat de vingt Airbus A380 et seize autres en option. "A court terme, cette commande permettra d'augmenter un peu la cadence de production sur l'A380", juge un analyste qui avait calculé que, sans cette nouvelle commande, "le programme A380 serait quasi-déficitaire pour Airbus cette année". "Je suis personnellement convaincu que d'autres commandes vont suivre celles d'Emirates", a-t-il déclaré.

Pour le directeur commercial d'Airbus comme pour le numéro deux de l'entreprise, Fabrice Brégier, cette commande, initialement attendue lors du salon aéronautique de Dubaï en novembre, constitue une consécration.

"Certains des nouveaux A380 que nous venons de commander seront utilisés comme remplacements de flotte", précise dans un communiqué Ahmed bin Saïd Al Maktoum. Selon des analystes en effet, Emirates amortit ses A380 sur 10 ans. Avec 162 commandes d'A380 (178 avec les options), Emirates détient désormais près de 50% des commandes enregistrées depuis le lancement de l'avion en 2000. Il est ainsi passé à une production d'un exemplaire par mois en 2018 contre 27 au total en 2015. Au grand soulagement des 5 000 salariés d'Airbus attachés au programme A380: la production est relancée. "L'A380 est le meilleur moyen de capturer le trafic aérien mondial en croissance, qui double tous les 15 ans", assure le constructeur. "Nous sommes toujours en discussion avec Emirates mais honnêtement ils sont probablement les seuls à être en mesure pour le moment sur le marché de prendre un minimum de six (avions) par an sur une période huit à dix ans", a expliqué John Leahy, se disant toutefois "confiant" dans le fait qu'un accord puisse être trouvé sur une commande par la compagnie du Golfe.

Pour soutenir son programme, Airbus avait annoncé en juin, au salon aéronautique du Bourget, un "A380 Plus" pour optimiser sa rentabilité.

Recommande: