Premiers aveux des meurtriers prémusés de Sophie Lionnet — Grande Bretagne

14 Janvier, 2018, 08:51 | Auteur: Lynn Cook
  • Sophie Lionnet

Témoignage. La maman de Sophie Lionnet attend encore des réponses La mère de la victime, elle, attend des réponses et le rapatriement du corps de sa fille.

Le couple inculpé du meurtre de Sophie Lionnet, jeune Française au pair retrouvée morte en septembre à Londres, a reconnu vendredi devant la justice britannique avoir tenté de faire disparaître son corps en le brûlant.

Les circonstances de la mort la jeune fille de 21 ans originaire de troyes restent cependant mystérieuses. Les autorités britanniques n'ont pas non plus communiqué sur les circonstances, supposées ou avérées, de la mort alors que les tabloïds britanniques évoquent un crime passionnel. Le corps de Sophie Lionnet avait été découvert le 20 septembre dernier dans le jardin de ses employeurs Ouissem Medouni, 40 ans, et Sabrina Kouider, 34 ans, qui l'hébergeaient également tandis qu'elle s'occupait de leurs deux enfants. Leur procès s'ouvrira le 19 mars prochain et devra durer cinq semaines. Selon elle, "elle nous disait que ses employeurs ne l'avaient pas encore rémunérée, qu'une fois qu'ils l'auraient rémunérée, elle rentrerait".

L'affaire avait mis en lumière les difficultés, entre isolement et exploitation, parfois rencontrées par ces femmes, souvent très jeunes et sans expérience, qui travaillent et habitent dans des familles à l'étranger. Début octobre, une marche silencieuse en hommage à Sophie Lionnet avait rassemblé une trentaine de personnes, membres de sa famille et amis, dans le quartier où elle vivait.

Recommande: