La taxe d'habitation bientôt remplacée par un autre impôt "plus juste" ?

13 Janvier, 2018, 08:47 | Auteur: Lynn Cook
  • La taxe d'habitation bientôt remplacée par un autre impôt

Invitée la veille de l'émission "Questions d'info", organisée par LCP, France info, Le Monde et l'AFP, Jacqueline Gourault, ministre auprès du ministre de l'Intérieur, avait pourtant évoqué la possibilité d'un nouvel "impôt plus juste" face à la suppression de la taxe d'habitation.

En voilà une polémique dont le Gouvernement se serait bien passé alors qu'il entre de plein pied dans la conduite de chantiers particulièrement sensibles comme celui de la réforme de l'assurance-chômage. En langage officiel, ça donne: "ministre auprès du ministre d'État, ministre de l'Intérieur". "Il n'est pas question d'augmenter la TVA, une taxe locale ou de créer un nouvel impôt", a affirmé le ministre de l'Economie. Dans les documents attachés au projet de loi de finances pour 2018, il est fait mention des différentes mesures qui aboutissent aux 21,2 milliards d'euros de baisses d'impôts prévus sur le quinquennat, sans qu'apparaisse la suppression totale de la taxe d'habitation.

Le ministre de l'Economie démine.

La taxe d'habitation en voie d'être supprimée pour 80% des français, c'était une promesse électorale du candidat Macron, et c'est devenu une réalité rampante.

Ce jeudi 11 janvier, Jacqueline Gourault avait émis l'hypothèse d'un "impôt en lien avec le territoire " afin de remplacer la taxe d'habitation, qui a vocation à disparaitre.

Mais le patron de Bercy a pris un engagement formel: "Il n'y aura pas de nouvel impôt durant le quinquennat". Ce qui n'a pas manqué d'éveiller tout de même la méfiance d'un certain nombre de contribuables, qui se posent la question: une fois la taxe d'habitation disparue, ne viendra-t-on pas leur réclamer sous une autre forme les recettes manquantes?

"Ça coûtera au total à peu près 20 milliards d'euros" pour les 80% des ménages concernés dans un premier temps et "c'est 8,5 milliards d'euros pour les 20% restants", a-t-il précisé. "Elle sera supprimée totalement dès que nous aurons toutes les indications sur la manière dont on peut compenser pour les collectivités locales". Fin décembre, le chef de l'Etat avait même annoncé la suppression définitive de cet impôt à l'horizon 2020.

Le président veut lutter contre les fake news?

Recommande: