Le New York Times qualifie Theo Francken de "Trump flamand"

12 Janvier, 2018, 15:11 | Auteur: Lynn Cook
  • Le New York Times qualifie Theo Francken de

Le gouvernement ne tombera pas sur le dossier soudanais et l'attitude " abrasive " du secrétaire d'Etat à l'Asile, Theo Francken (N-VA). "Il est connu pour faire des déclarations incendiaires sur les migrants; en septembre, il s'est excusé pour avoir utilisé le terme 'nettoyer' pour une opération de police lors de laquelle plusieurs immigrants sans papiers ont été arrêtés", relate le New York Times. "Sa rhétorique est celle d'un populiste de droite, très ressemblante à du Trump. ll ridiculise ses détracteurs sur les réseaux sociaux, se plaint de 'fake news', polarise le débat public et divise l'opinion", assène-t-il.

Dans un article publié hier sur son site internet, le New York Times a qualifié Theo Francken de "Flemish Trump". Ce n'est pas avec Theo Francken qu'il faut rompre, c'est avec ces pratiques-là. Il y a quelques temps, le Washington Post le présentait comme "la ligne dure anti-immigration" à la suite de ses propos sur les liens entre le radicalisme et la Grande mosquée de Bruxelles. Je suis pour une immigration correctement organisée et contrôlée. "Nous accueillons les gens et nous sommes un pays accueillant et nous devons maintenir ce cap", balaye ainsi Francken. Mais nous avons besoin de lignes claires, tant pour les arrivants que pour le pays hôte. C'est exactement pour cela que les choses se sont mal déroulées.

Il ajoute: " (.) Depuis plus de 30 ans, la migration a été un désordre complet. Je pense que nous avons besoin d'une approche différente. Cette approche est donc absolument juste mais aussi parfois résolue lorsque les circonstances l'exigent. "Mon parti politique (la N-VA) ne sera jamais un 'parti anti-immigration' et dans un tel parti je ne pourrais jamais me sentir chez moi parce que ce n'est pas ce que je soutiens".

Recommande: